« Workin’ Moms »: mères au bord de la crise de nerfs

Une série canadienne qui raconte l’histoire de quatre femmes, quatre bébés, quatre époux et quatre façon d’entendre et vivre la parentalité.

Catherine Reitman, productrice, scénariste et personnage principale de la série (Kate), n’y vas pas par quatre chemins. Enfin… quoique. Elle nous montre ce qui signifie être femme, mère, employée et mariée en 2019. Quatre aspects qui représentent le rôle de la femme moderne dans les sociétés capitalistes contemporaines. Il est interprété par quatre femmes différentes: Kate, maman ambitieuse du genre « le travail avant tout », Anne, déjà mère de deux enfants, elle se retrouve de nouveau enceinte et peine à l’accepter, Frankie, mère homosexuelle en dépression post-natale et sur le point d’un burn-out, Jenny, jeune femme qui rejette son rôle de mère et retombe ainsi dans une vie d’adolescente célibataire.

Kate, personnage principale de la série, passe un appel pendant qu’elle tire son lait dans les toilettes de son bureau – © Netflix/CMC

Entre un appel et un tire-lait, une réunion et une couche, un client et une berceuse, au fil des saisons, Kate, Anne, Frankie et Jenny tentent d’être les mères, « business Women » et épouses parfaites. Trois qualités typiques de chaque femme moderne digne de ce nom. La série met à nu le quotidien  vertigineux de ces femmes en nous montrant les hauts et les bas qui structurent leurs vies. Dans chacune d’elles figurent un peu nos mamans. En regardant la série des vagues souvenirs d’enfance refont surface. On se rappelle alors nos mères en train de jongler entre un travail à temps plein et une vie de famille où, dans les deux cas, la plupart du temps, on s’attend à ce qu’elles donnent le maximum. On prend alors conscience que ces beaux souvenirs gardés inconsciemment dans un coin de notre tête, finalement, ne sont pas aussi beaux que si l’on adoptait le point de vue d’une mère. 

De gauche à droite: Jenny, Anne, Kate et Frankie lors d’une séance du groupe de parole auxquels elles se retrouvent chaque semaine – ©Netflix/CMC

La condition de la femme n’a pas tant évolué depuis les années 80/90. Malgré certains progrès, on remarque encore un grand écart entre une femme et mère employée et un homme et père employé. La pression sociale nous incite à respecter et reproduire un certain modèle féminin et ne fait que ralentir l’atteinte d’une égalité entre hommes et femmes. C’est un principe pour lequel des milliers de personnes se battent aujourd’hui et Workin’ Mom le manifeste sans hésiter. Sur un ton ironique et quelque part cynique les quatre protagonistes de la série incarnent parfaitement les inquiétudes, les angoissent, les joies et les satisfactions qui habitent une femme de nos jours. Elles questionnent leur statut de femme moderne génitrice et, en même temps, elle nous questionnent sur une problématique très contemporaine: est-il possible qu’ une femme soit épanouie professionnellement, personnellement et sentimentalement en 2019? 

Erica Marinozzi 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: