Frida khalo: un corps immortel de jeune soleil

Frida Kahlo est une artiste à part entière, c’était une femme aux mille facettes. C’est un symbole pour le Mexique, c’est une femme qui a marqué l’histoire par sa vie, sa personnalité, son talent. C’est une artiste reconnue dans le monde entier.

” Frida”, est un film biographique de Julie Taymor (2002) avec Salma Hayek dans le rôle de Frida Kahlo, Alfred Molina dans le rôle de Diego Rivera. C’est un film touchant qui retrace à la perfection la vie de Frida Kahlo.
La bande-son illustre l’atmosphère autour de cette femme particulière et unique, portée par les voix de Lila Downs mais surtout de Chavela Vargas qui dit avoir été son amante.

Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, est une artiste née le 6 juillet 1907 au  Mexique et morte le 13 juillet 1954. Jeune femme connue pour ses fameux mono-sourcils et sa moustache, dont elle était fière et qu’elle n’a jamais voulu enlever. Elle avait les traits typique d’une mexicaine. Elle aimait d’ailleurs s’habiller avec les habits traditionnels du Mexique. Elle mettait souvent des robes traditionnelles colorées, avec beaucoup de bijoux: des grosses bagues, des grandes boucles d’oreilles, et elle adorait faire des coiffures originales avec ses cheveux.

Portrait de Frida Kahlo © Bettmann/Getty Images

En 1922, âgée de 15 ans, elle intègre  « L’Escuela Nacional Preparatoria » considérée comme le meilleur établissement scolaire du Mexique.  Frida Kahlo est l’une des trente-cinq premières filles admises sur un total de 2 000 élèves. Elle s’intéresse beaucoup aux sciences naturelles et souhaite devenir médecin.  Mais elle garde un certain  intérêt pour les beaux-arts. En effet son père dont elle est très proche, est un excellent photographe et aussi peintre d’aquarelles. Il lui fait donc découvrir plein de choses mais, à ce moment là de sa vie, elle n’envisage pas de se lancer dans une carrière artistique. Seulement, le 17 septembre 1925 tous ses plans de vie vont sombrer.

Un accident qui va changer toute sa vie. 

Frida prend le bus pour rentrer chez elle après ses cours. Mais rien ne se passe comme prévu, l’autobus sort de la route et percute un tramway. Plusieurs personnes trouvent la mort lors de l’accident, Frida Kahlo, elle, est grièvement blessée. Son abdomen et sa cavité pelvienne sont transpercés par une barre de métal du tramway et sa jambe droite subit un grand nombre de fractures (onze au total), son pied droit, lui, est cassé.  Son  bassin, ses côtes et sa colonne vertébrale sont brisés et son épaule, elle, est démise. Elle reste alitée pendant trois mois.

Elle n’a que 18 ans, 18 ans et toute sa vie est chamboulée. 

Son copain de l’époque était à côté d’elle au moment de l’accident mais n’a rien eu. Elle pense sur son lit d’hôpital: « Comment peut-on se trouver à la même place dans un bus, serrés l’un contre l’autre, et prendre ce putain de tramway d’une manière disparate »

C’est la roue du hasard.

Les médecins disaient qu’elle ne pourrait plus jamais marcher, mais elle ne les croyait pas, elle disait qu’elle ferait tout pour remarcher, qu’elle ferait tout pour s’en sortir.  Elle arrive alors à marcher trois mois après son accident, alors que cela paraissait impossible.

Mais la rechute est brutale.

Environ un an après son accident, elle doit retourner à l’hôpital, car on remarque qu’une de ses vertèbres lombaires est fracturée. Elle  sera ensuite contrainte de porter durant neuf mois des corsets en plâtre. C’est alors qu’elle commence à peindre. En effet, pour l’aider, ses proches placent un baldaquin au-dessus de son lit avec un miroir pour ciel, pour qu’elle puisse voir son reflet. 

Frida voit Frida.  Le face à face.

Et c’est là que commence sa longue vie d’artiste. 

Elle subit toujours sans arrêt, de nombreuses interventions chirurgicales qui l’obligent à rester couchée sur un lit d’hôpital. Mais elle continu de peindre. Peindre, pour elle, c’est comme mettre à plat ses souffrances et ça lui fait du bien.  Elle utilise la peinture comme exutoire. Elle peint pour s’abriter, pour ne pas être seule.

Une femme engagée

En 1922, elle falsifie sa date de naissance en 7 juillet 1910, année du début de la révolution mexicaine. Elle est très engagée avec son pays: le Mexique. En 1928, son amie la photographe Tina Modotti l’incite à s’inscrire au Parti communiste mexicain. Frida Kahlo s’intéresse particulièrement à l’émancipation des femmes dans la société mexicaine qui est encore très machiste. Elle décide dès son jeune âge qu’elle ne veut pas suivre le même parcours que la plupart des femmes mexicaines.   Elle a un désir de voyages, d’études. Elle n’a pas peur de dire ce qu’elle pense, elle veut l’indépendance de la femme et qu’elles puissent faire ce qu’elles veulent. Cette même année, Frida rencontre pour la première fois Diego Rivera, grand peintre, muraliste mexicain. Elle admire beaucoup ce peintre et lui demande son avis au sujet de ses propres tableaux, elle veut le fond de sa pensée. Elle veut une réponse honnête et franche. Diego Rivera est impressionné par ses réalisations. Il dit : « Les toiles révélaient une extraordinaire force d’expression, une description précise des caractères et un réel sérieux. Elles possédaient une sincérité plastique fondamentale et une personnalité artistique propre. Elles véhiculaient une sensualité vitale encore enrichie par une faculté d’observation impitoyable, quoique sensible. Pour moi, il était manifeste que cette jeune fille était une véritable artiste. »

Et c’est là que commence une belle et dure histoire d’amour. 

Frida Kahlo et Diego Rivera, un couple fort en couleur.
 © Getty / Wallace Marly

Frida Kahlo épouse alors à 21 ans, Diego Rivera  le 21 août 1929. Ils s’installent à Mexico dans un atelier, mais Diego ne tarde pas à la tromper.  Elle-même s’engage dans de nombreuses relations extra-conjugales, bisexuelle, elle séduit de nombreux hommes et femmes. Elle répétait souvent qu’elle aimait les femmes, les hommes et la téquila, mais qu’elle aimait par dessus tout Diego. Bien que, leur relation soit compliqué, elle était véritablement passionnée. En novembre 1930, ils emménagent à San Francisco car Diego Rivera a été chargé de réaliser des peintures murales pour le San Francisco Stock Exchange et pour la California School of Fine Art (l’actuel San Francisco Art Institute). Mais pour elle c’est compliqué, le Mexique lui manque beaucoup, mais Diego ne veut pas quitter les Etats-Unis, il dit que c’est une chance unique pour lui.

La douleur sublime d’une femme

En 1930 , elle subit sa première fausse couche. En effet après l’accident, on lui avait dit qu’elle ne pourrait jamais avoir d’enfant à cause de son bassin mais elle en voulait terriblement. Cela la brise totalement, elle avait vraiment envie de donner la vie, de partager quelque chose d’encore plus fort avec Diego. Elle noie alors son chagrin dans l’alcool, elle n’arrive plus à supporter sa vie aux USA, elle supplie Diego de rentrer au Mexique. En décembre 1933, Diego Rivera consent à rentrer au Mexique. Ils s’installent alors dans une maison à San Ángel. En décembre 1938, Frida et Diego divorcent. Diego trompe Frida une énième fois mais, cette fois, avec sa soeur. C’est la fois de trop pour Frida Kahlo.

Une femme dans l’ombre de son mari

Elle a toujours peint dans sa vie mais elle a été souvent sous le succès de son mari qui était un artiste reconnu. En effet on parlait plutôt d’elle comme « la femme de Diego Rivera », en disant que c’était  femme extravagante, une femme différente, mais jamais pour sa peinture. Elle, elle s’en fichait, elle disait qu’elle peignait pour elle.

En 1939, Frida se rend à Paris à la grande exposition sur le Mexique organisée par le gouvernement Lázaro Cárdenas à la galerie Renou et Pierre Colle.  L’exposition lui déplaît, selon elle: « elle est envahie par cette bande de fils de putes lunatiques que sont les surréalistes », elle la trouve superflue « toute cette saloperie » exposée autour du Mexique. En plus, l’associé de Pierre Colle refuse d’exposer toutes les œuvres de Frida dans sa galerie, il n’en retient que 6 sur 27, choqué par la crudité de ces tableaux. Elle finit par détester Paris. Elle finit même par dire: « qu’elle aimerait mieux s’asseoir par terre dans le marché de Toluca pour vendre des tortillas que d’avoir quoi que ce soit à voir avec ces connards artistiques de Paris »

Une femme de poids

Elle n’a jamais rien demander à personne et s’est construite toute seule, elle n’a jamais voulu utiliser l’aide de Diego. En 1942, l’artiste commence son journal où elle commente son enfance, sa jeunesse et sa vie.  La même année, elle est élue membre du” Seminario de Cultura Mexicana”, organisation créée par le ministre des Affaires culturelles et composée de vingt-cinq artistes et intellectuels. En 1943, Frida dirige une classe de peinture à l’académie des Beaux-Arts. Mais sa mauvaise santé l’oblige à enseigner chez elle.  À la fin des années 1940, l’état de santé de Frida Kahlo s’aggrave grièvement et en 1950, elle doit entrer à l’hôpital ABC de Mexico. Elle y reste neuf mois. Sa nouvelle opération de la colonne vertébrale se complique d’une inflammation qui impose une troisième opération. Ce n’est qu’au bout de la sixième intervention (sur un total de sept) qu’elle peut se remettre à peindre, tout en restant couchée.  Avant de mourrir elle réussit à exposer au Mexico, la photographe Lola Álvarez Bravo organise sa première exposition monographique. Son médecin lui interdit de se lever, c’est sur son lit d’hôpital qu’elle est transportée alors, jusqu’à la galerie pour participer à son vernissage. C’était un vrai rêve pour elle d’exposer dans son propre pays, elle ne voulait pas rater cela. Et la première chose qu’elle dit en arrivant c’est : « Tequila, pour tout le monde ».

En août 1953, on l’ampute de la jambe droite jusqu’au genou à cause d’une gangrène. Cette opération apaise ses souffrances, mais la plonge dans une profonde dépression. Affaiblie par une grave pneumonie, Frida Kahlo meurt dans la nuit du 13 juillet 1954. Au cœur même de son dernier tableau, qu’elle peint juste avant de mourir, elle écrit : « Viva la Vida » (=«Vive la Vie »).

André Breton, disait : « L’art de Frida Kahlo de Rivera est un ruban autour d’une bombe».

La Colonne Brisée (1944), sans doute l’une des oeuvres les plus emblématiques de Frida Kahlo.
© The Art Archive/ Dolores Olmedo Mexico/Nicolas Sapieha


Une artiste à part entière qu’on n’oublira jamais

Elle fait au total 143 tableaux dont 55 relèvent de l’autoportraits. Frida Kahlo n’était pas juste une peintre, c’était une artiste complète. Elle écrivait. En effet, elle a écrit de nombreux textes, des poèmes, c’était une femme engagée dans la politique, dans la vie de son pays .

Un de ces poèmes les plus connus est « Tu mérite un amour »

Tu mérites un amour décoiffant, qui te pousse à te lever rapidement le matin, et qui éloigne tous les démons qui ne te laissent pas dormir.

Tu mérites un amour qui te fasse te sentir en sécurité, capable de décrocher la lune lorsqu’il marche à tes côtés, qui pense que tes bras sont parfaits pour sa peau.  

Tu mérites un amour qui veuille danser avec toi, qui trouve le paradis chaque fois qu’il regarde dans tes yeux, qui ne s’ennuie jamais de lire tes expressions.

Tu mérites un amour qui t’écoute quand tu chantes, qui te soutiens lorsque tu es ridicule, qui respecte ta liberté, qui t’accompagne dans ton vol, qui n’a pas peur de tomber.

Tu mérites un amour qui balayerait les mensonges et t’apporterait le rêve, le café et la poésie.

Frida Kahlo, est le symbole d’une femme forte, une femme crue, qui n’avait peur de rien, même pas de la mort. Une femme qui a marqué l’histoire du Mexique et le monde entier par son talent.

Ana Lorvo

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: