Ces femmes de l’ombre

Un compte Instagram du même nom que l’article met en avant les femmes oubliées des livres d’histoire et nous fait découvrir le travail de Gladys West et Valerie Thomas, deux femmes qui ont marqué la société.

Connaissez-vous Gladys West ou Valerie Thomas ? Non ? Pourtant vous connaissez le GPS et les lunettes 3D, des objets faisant partie de notre quotidien inventés par ces deux femmes. En même temps, qui peut nous en vouloir de ne pas connaître leurs noms ? Il ne faut pas oublier que ce sont des femmes, des femmes noires qui plus est, qui ont travaillé dans le milieu scientifique aux États-Unis durant les années 60 ; la ségrégation, la misogynie et le racisme ont fait que leurs noms ont été oubliés des manuels scolaires.

J’allais avoir une éducation et j’allais sortir de là.

Dr Gladys West
Dr Gladys West ©Plumes Ascendantes

Nous devons l’invention du GPS à la mathématicienne afro-américaine Glady West, aujourd’hui âgée de 91 ans. West est née en 1930 dans le comté de Dinwiddie en Virginie et a très vite compris qu’elle ne voulait pas travailler dans les champs, cueillir du tabac, du maïs, du coton comme le faisaient ses parents. L’école était sa porte de sortie et elle a travaillé très dur pour avoir les meilleures notes de sa classe dans toutes les matières. Cela lui a valu une bourse d’études au Virginia State University. Elle a obtenu une licence en mathématiques, puis une maîtrise en mathématiques à l’université de l’État de Virginie.

En 1956, West est la deuxième femme noire à être embauchée par la base militaire US Navy à Dahgren, Virginie. Au cours de ses 42 années de service, West a joué un rôle important dans l’élaboration du GPS, et le compte Instagram cesfemmesdelombre l’explique très bien, la mathématicienne a programmé un superordinateur IBM 7070 Stretch dont les calculs plus rapides et précis ont permis de mieux modéliser la forme de la Terre. Les travaux de West ont contribué à améliorer les techniques de calcul pour détecter les positions des satellites et ont permis à l’élaboration d’un système de positionnement par satellites (GPS). Son travail sur le GPS a eu un impact sur le monde, puisqu’il est maintenant présent sur les téléphones, dans la plupart des voitures, etc.

Lorsque j’ai commencé à travailler à la NASA, je n’avais jamais vu d’ordinateur, sauf dans les films de science-fiction

Dr Valerie Thomas
Dr Valerie Thomas ©Oprah Daily

Si vous êtes fan des films 3D, vous devez la physicienne Valerie Thomas pour l’invention des lunettes 3D. Thomas est née dans le Maryland en février 1943. Malgré un intérêt précoce pour la mécanique qu’elle partage avec son père, elle n’est pas encouragée à poursuivre sa passion pour les sciences et les mathématiques. Elle a néanmoins poursuivi ses études au Morgan State University, dans le Maryland, une université historiquement noire, où elle était l’une des deux femmes de sa classe à se spécialiser en physique. Après avoir obtenu son diplôme avec mention, Thomas a accepté un emploi d’analyste de données à la NASA en 1964.

Dans son premier poste à la NASA, la physicienne a travaillé à la traduction des données capturées par les satellites de l’Orbiting Geophysical Observatory, notamment des informations sur les rayonnements gamma et ultraviolets, dans des formats que les scientifiques pouvaient comprendre et utiliser. Après avoir travaillé avec la NASA pendant un certain temps et bâti une réputation positive, elle a été choisie pour diriger le «Landsat Project»: un projet qui implique un système de traitement d’image qui permettrait plus tard aux satellites d’envoyer des images directement depuis l’espace. C’est lors d’un séminaire scientifique auquel elle a assisté en 1976, qui exposait des illusions, que l’idée d’utiliser un miroir concave pour exposer des images en 3D.  Elle a déposé un brevet pour cette invention le 28 décembre 1978 mais il a été délivré le 21 octobre 1980. 

Il n’y a aucune limite à ce que nous pouvons accomplir en tant que Femmes

Michelle Obama

Malgré la contribution importante de ces deux femmes dans notre société, la reconnaissance de leurs travaux n’était pas au rendez-vous. Par exemple, il a fallu attendre jusqu’en 2018 pour que Gladys West fut intronisée, lors d’une cérémonie, au hall of Fame des pionniers de l’espace de l’US Air Force. Selon une étude, dans les manuels de biologie aux États-Unis un scientifique sur sept, mis en évidence, est une femme et les femmes noires n’ont pas été représentées une seule fois dans aucun des ouvrages qui a été analysés. Ce qui montre bien que Gladys West et Valerie Thomas ne sont pas les seules à être mises dans l’ombre par la société. On pourrait prendre l’exemple du Mae Jemison, la première femme afro-américaine à être allé dans l’espace ou Athea Gibson, la première femme noire à remporter un Grand Chelem.

Heureusement que certains comptes Instagram existent pour mettre ses femmes en avant comme cesfemmesdelombre !

Precillia Ngoumela Djenabou

Sources :

Higgins, H. (2021). Meet Valerie Thomas, the inventor and scientist who launched the longest-running satellite program imaging Earth’s surface. Récupéré sur Massive Science : https://massivesci.com/articles/valerie-thomas-science-hero-nasa-landsat/

Mois de l’histoire des Noirs: Valerie Thomas, développeur d’un écran d’imagerie 3D qui était des décennies avant son temps. (2022). Récupéré sur Farrautomation: https://fr.farrautomation.com/black-history-month-janet-emerson-bashen-first-african-american-woman-get-patent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :