Une Expédition Tragique

Everest, est un film sorti en salles en 2015. S’inspirant de faits réels, le réalisateur nous montre comment s’est déroulée cette expédition mortelle, où seuls deux survivants auront pu raconter leur histoire.

Deux expéditions sont menées sur le Mont Everest au Népal, les 10 et 11 mai 1996. L’une est dirigée par Rob Hall, joué par Jason Clarke, et une seconde est menée simultanément par Scott Fischer, joué par Jake Gyllenhaal.  Des alpinistes amateurs se joignent à ces deux expéditions. Ils doivent lutter contre l’une des tempêtes de neige les plus violentes et affronter les éléments qui met en difficulté leur ascension. C’est dans ce contexte que nous voyons ces deux groupes en devenir un seul pour réussir et accomplir leur rêve. Mais les conditions climatiques durant leur descente, auront raison d’eux et huit personnes décèderont de ce périple, dont nos guides d’expéditions.

Ce film s’inspire d’une histoire vraie, celle des vrais guides de haute montagne : le néo-zélandais Rob Hall et de l’américain Scott Fischer, ayant voulu gravir l’Everest. Ce qui rend le film plus impressionnant encore lorsque l’on sait cela. Mais le scénario sera inspiré du livre autobiographique « Laissé pour mort à l’Everest » de Beck Weathers, le médecin qui a fait partie du groupe d’expédition de Rob Hall, et qui a survécu. Un autre récit autobiographique a été écrit par le deuxième survivant de cette expédition l’écrivain Jon Krakauer: « Tragédie à l’Everest ». Son récit avait été adapté en téléfilm avant la grosse production sortie en 2015, mais n’a pas inspiré cette dernière.

Beck Weathers, joué par Josh Brolin, un des survivants de cette ascension, entouré par les autres alpinistes amateurs. ©Universal Pictures

Le film relate donc bien la véritable histoire de ces alpinistes et de cette tragédie, mais du point de vue d’un seul des survivants, celui de Beck Weathers, joué par Josh Brolin étant donné les choix du réalisateur et des scénaristes. C’est au travers de ce film que nous vivons cette ascension aussi réaliste que prenante. Le film nous emporte d’autant plus, lorsque l’on sait que le réalisateur islandais a fait le choix de tourner le film sur deux lieux montagneux : le Val Senales en Italie, et au pied du Mont Everest, au Népal, là où avait eu lieu le véritable drame. C’est ainsi qu’il décrit les conditions lors du tournage :

« Pour tourner au pied de l’Everest, à haute altitude, il a fallu y grimper nous-mêmes. Et le tournage dans les Dolomites a eu lieu par – 30°, 12 à 14 heures par jour pendant 6 semaines. Nous avons aussi créé une sorte de congélo géant sur le plateau de façon à pouvoir souffler de la vraie neige sur les acteurs. » Baltasar Kormákur

Originaire d’Islande, un pays assez montagneux, on comprend l’engouement et la réussite de réalisation de la part de Baltasar Komákur. Habitué à tourner dans son pays natal, il semble à l’aise avec les éléments, notamment le froid et tout ce qui s’en approche, comme il a pu le montrer dans sa série Trapped.

Jason Clarke et les autres acteurs filmés durant leur petite ascension au Mont Everest. Un choix du réalisateur pour les plonger dans les conditions réelles. ©Universal Pictures

Pour le tournage, Baltasar Komákur aura même pris Guy Cotter comme consultant. Ce dernier était coordinateur des secours au moment de cette tragédie, en 1996. Le réalisme est d’autant plus présent dans la réalisation et dans les faits. C’est pour cela que lorsqu’on le regarde, nous sommes plongés directement dans l’intrigue et dans ce drame.

Everest devient un succès commercial malgré les critiques mitigées de la part de la presse. Mais il n’en reste pas moins un beau film autobiographique, montrant un des aspects les plus dangereux et dévastateur de l’alpinisme.

Clélia Met

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :