HENRI: un voyage dans le Netflix de la Cinémathèque française

Suite à la fermeture des salles de cinéma pour cause d’épidémie de Covid-19 et de confinement, l’organisme de cinéma français crée une plateforme, appelée HENRI (en hommage au père fondateur, Henri Langlois). Leur objectif: diffuser le plus largement possible quelques pépites méconnues du patrimoine cinématographique. Parmi elles, des documentaires de voyage, méconnus du grand public. 

Bonne nouvelle pour les cinéphiles. HENRI, la plateforme de films en streaming rares issus de ses collections poursuit sa mission de transmission et de découverte. Du 9 avril au 15 juillet 2020, la plateforme publiait un film tous les soirs à 20 h 30. Les films proposés proviennent tous des collections de la Cinémathèque française. HENRI, c’est aussi des morceaux de cinéma rares, voire inédits. Une grande première pour la Cinémathèque française car la plateforme est accessible gratuitement et partout dans le monde. Aujourd’hui, 141 films sont en ligne, dont des documentaire de voyage insolites.

Si vous n’avez jamais escaladé des montagnes, c’est l’occasion ou jamais de visionner La Route des Alpes, d’Evian au mont Pelvoux (1921) d’André Bayard. 

André Bayard et ses compagnons de voyage, pendant leur pause déjeuner sur le Mont Pelvoux (31min15) ©HENRI

Ce montage de quatre courts métrages présente des images rares de paysages enneigés. Bien plus qu’une simple ascension, André Bayard, caméra au poing nous embarque dans une expédition autour d’Évian, jusqu’à la vallée d’Abondance. Puis, il atteint la Maurienne au col du Galibier pour y découvrir le massif de la Meije, le mont Blanc avant d’arriver au mont Pelvoux. Le spectateur suit son parcours, ses envies mais aussi ses mésaventures pour se nourrir et se loger à plusieurs milliers de mètres d’altitude.

Cap sur l’Asie, et plus spécifiquement en Inde, là où Caroline Champetier parle de sa passion amoureuse, de ses difficultés, sans détour, tout en considérant le pays qu’elle découvre. 

Des enfants, vivant dans un bidonville de New Delhi. (13min34) ©HENRI

Coeur de Tigre (2009) est un documentaire argumenté autour d’une lettre, dédié à un homme qu’elle a du mal à oublier. Le choc culturel la rend nostalgique de sa relation. À voix nue, elle s’adresse à lui avec sincérité et transporte le spectateur dans son intimité. Elle filme la réalité d’un pays, dont la pauvreté des habitants lui font prendre conscience que sa souffrance est moindre comparée à la misère qu’ils vivent au quotidien.

Non loin de l’Inde, Images de Chine (1901-1904) est un documentaire qui nous fait voyager dans l’Empire Céleste. À la fin de la dynastie Qing au Yunnan, le photographe Auguste François capte des scènes de la vie quotidienne dans les rues du Yunnan (aujourd’hui Kunming) grâce à un appareil photo et enregistre également des traditions insolites de l’époque.

Un habitant, qui s’apprête à se faire juger et à subir sa sentence en public. (13min50) ©HENRI

Sur ces images, Auguste François réalise de véritables reportages associant récits détaillés, photos, films, et collections d’objets. Cette séquence montre comment les procès se déroulait en Chine au début du XXème siècle. Pas d’avocats, pas de jurés ni de défense, le coupable écope d’une peine en public. Ici, il reçoit des coups de fouets. Ce court-métrage est un documentaire historique rare, qui contribue à la sauvegarde de documents visuels et de vidéos précieux et introuvables dans les musées.

Bien plus que des master class du cinéma d’époque, HENRI est un héritage culturelle. À ce propos, le journaliste Frédéric Bonnaud déclare:

HENRI est une manière de rappeler que si les grands films de l’histoire du cinéma peuvent se regarder aujourd’hui sur ordinateur et en VOD, c’est parce que Langlois et quelques autres ont commencé par les sauver de la décharge, avant de les programmer, inlassablement, sans se soucier des modes et du temps qui passe. »

Frédéric Bonnaud, journaliste et directeur de la Cinémathèque française

Anaïs Oumraou

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :