Films rares en streaming : Henri un ami qui vous veut du bien

En 2020, en réponse à la fermeture des salles lors du confinement, La Cinémathèque avait lancé Henri : une plateforme de streaming pas comme les autres.

Toutes les semaines et gratuitement, Henri propose un film restauré, pioché dans la collection de la Cinémathèque. Un catalogue unique, qui doit son nom et la richesse de son contenu à son fondateur : Henri Langlois.

Une semaine, un film. Le mercredi 19 octobre, Henri propose un film d’André Bayard, La Route des Alpes.

Si les grands films de l’histoire du cinéma peuvent se regarder aujourd’hui sur ordinateur et en VOD, c’est parce que Langlois et quelques autres ont commencé par les sauver de la décharge, avant de les programmer, inlassablement, sans se soucier des modes et du temps qui passe« 

« L’Âge d’or » (Copyright CNC/La cinémathèque française)

Né en plein confinement, Henri a tout de suite rencontré son public,  parmi les 8 millions de Français qui utilisent au quotidien un service de vidéo à la demande. La preuve encore une fois que si les mastodontes – Netflix, Prime Video – se mettent à enrichir leurs catalogues de certains chefs-d’oeuvres et films rares, c’est qu’elles voient en Henri et ses semblables – Mubi, FlimoTV, La Cinetek – de véritables concurrents. Raison de plus pour soutenir ces plateformes plus confidentielles, qui proposent des films pour tous les amoureux du 7e art. Des pépites que l’on ne trouve nulle part ailleurs, rendues accessible au plus grand nombre. En 2020, Henri diffusait par exemple L’Âge d’Or de Luis Buñuel, restauré un an plus tôt. On peut d’ailleurs trouver sur le site de la Cinémathèque une petite histoire éducative de la restauration.

Les défauts inhérents au tournage et à la postproduction ont été volontairement conservés. Certains plans en décomposition ont été remplacés par un intermédiaire de sécurité datant de la restauration argentique de 1993 menée par le Centre Pompidou. »

La Cinémathèque est installée à Paris, au cœur des jardins de Bercy, dans un bâtiment conçu par l’architecte Frank O. Gehry entièrement dédié au 7e art.

Produit de la crise sanitaire, la plateforme n’a pourtant pas dit son dernier mot et son beau programme n’est pas prêt de prendre fin. Mais profitons de la liberté retrouvée pour rendre visite à Henri en personne, installé au coeur des jardins de Bercy. Avec des expositions, des rétrospectives, des rencontres et une impressionnante collection d’ouvrages, la Cinémathèque ne cesse de transmettre sa passion du cinéma.

Emma Lichtenstein

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :