Hommage à Eamonn McCabe, le photographe des sportifs

Eamonn McCabe était bien plus qu’un photographe sportif, il était aussi le mentor de Tom Jenkins, le brillant photographe britannique, qui a parcouru le monde entier pour couvrir des événements sportifs aux côtés de McCabe, pour les journaux The Guardian et Observer. Admiratif son travail, ce dernier lui rend hommage avec une série de photographies sportives marquantes de sa carrière. 

©TheGuardian

C’est un gros plan à la fois simple et élégant pris par Eamonn McCabe en 1984. Ce cliché n’est autre que les mains du boxeur Sylvester Mittee, se tapant les mains avant une séance d’entraînement au gymnase de boxe de Frank Warren à King’s Cross à Londres. Il met les derniers bouts de rubans adhésif pour protéger ses mains. À propos de ce cliché de McCabe, Tom Jenkins déclare: “C’est cette approche de la photographie sportive qui m’a séduit et inspiré. Adolescent, passionné par le sport et la photographie, j’avais acheté son livre Sports Photographer, et il m’a fait comprendre que c’était une carrière que je souhaitais également.”

©TheGuardian

Les clichés instantanés de McCabe le suit dans toutes les compétitions de football. Ici, un photographie de Peter Bonetti, le gardien légendaire de Chelsea des années 60-70. McCabe a su capturer un moment important d’un match des Blues, lors de la Coupe de la League en 1965. Connu pour son agilité, Peter Bonetti est surnommé “le chat” par ses fans. Sur ce cliché, Bonetti se met à quatre pattes et est prêt à bondir sur la balle pour l’arrêter, comme un chat. Tom Jenkins rapporte les propos que son mentor lui répétait sans cesse: “En termes pratiques de photographie, il faut toujours chercher et s’efforcer de faire de bonnes photos et être toujours prêt. Si vous n’êtes pas là, prêt à prendre la photo, vous ne l’aurez jamais.”  

©TheGuardian

En tant que photographe sportif, il a assisté aux imprévus de certains événements, dont cette émeute qui a frappé l’histoire du football. Lors de la finale de la Coupe d’Europe Liverpool – Juventus au stade du Heysel à Bruxelles en 1985, des supporters italiens sont écrasés par un mouvement de foule. Les visages des supporters sont remplis de peur et de souffrance. Parmi eux, un homme suffoque, écrasé par la barrière. Il tend désespérément le bras vers l’avant pour demander de l’aide. À ce propos, Tom Jenkins témoigne: “Il (McCabe) savait toujours exactement quand il était temps de se concentrer sur le véritable sujet d’actualité du jour, comme son image obsédante et horrifiante des supporters de la Juventus lors de la catastrophe du Heysel en 1985. Alors qu’il était prêt à photographier un match de football, il s’est rapidement rendu compte de ce qui se passait et a réussi à capturer quelques images. Comme il l’a dit plus tard : ‘J’étais là et je faisais mon travail’. Ce n’était pas agréable, mais il savait qu’il devait le faire”. Trente-neuf supporters sont tués ce jour-là.

Anaïs Oumraou

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :