Chaos à Suzuka

Le championnat de Formule 1 était de retour au Japon après deux ans d’absence . Cette course a provoqué de nombreuses réactions de la part des téléspectateurs, des pilotes et de leurs écuries. Les décisions de la FIA sont de plus en plus remises en cause notamment suite à la présence d’une grue déployée sur la piste afin de rapatrier la monoplace de Carlos Sainz, tandis que les pilotes étaient encore en course avec aucune visibilité. Cette colère est d’autant plus compréhensible quand on se souvient qu’en 2014 la même erreur avait provoqué un accident terrible entrainant la mort de Jules Bianchi à l’âge de 25ans

©CharlesLeclercq

A droite Max Verstappen à bord de sa monoplace RedBull part en pole position roue à roue avec la Ferrari de Charles Leclercq. Ils sont les deux favoris du championnat. Derrière eux on distingue à peine l’aileron arrière du quadruple champion du monde Sebastian Vettel, la faute à la pluie. Ce nuage blanc est le résultat d’une constante pluie fine sur le circuit de Suzuka. Il est 7h03 heure française quand le départ est lancé. Les pilotes se plaignent tous de n’avoir aucune visibilité.

©20minutes

Non, Alpha Tauri n’a pas troqué son aileron avant contre un panneau publicitaire. Ici, c’est le français Pierre Gasly qui, dès le premier tour s’est accroché à un panneau de sponsor Rolex qui s’était envolé sur la piste. Comme le témoigne la quantité d’eau soulevée par les roues de la monoplace, c’est sur une piste détrampée que le pilote tente désespérément de rejoindre les stands. Ce panneau en carton s’est envolé après avoir été percuté par la Ferrari de Carlos Sainz qui, à la suite d’un aquaplaning, s’est écrasée dans le mur.

©Canalplus

Cette image est fidèle à l’incompréhension totale qu’a suscité cette course. Devant les images des temps forts de cette course chaotique sur la télé derrière, les deux pilotes RedBull sèchent le mélange de champagne, d’eau de pluie et de sueur qui recouvre leurs têtes. Après avoir célébré leur podium, ils apprennent que Max Verstappen (à gauche) est sacré champion du monde. Il n’y croit pas. Il demande à plusieurs reprises si la décision est sûre et vérifiée. Sergio Perez (à droite) n’y croit pas non plus. Il faut dire que tout le monde s’est perdu dans le comptage des points, d’autant qu’en cours de course un message annoncé « Max Verstappen ne sera pas champion du monde durant cette course ». Personne ne pensait qu’un pilote sortirait titré de cette course. Ce n’était visiblement pas le cas de la FIA.

Lisa Catalano

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :