Le succès du baseball face à la crise à Cuba

Loin des grands stades américains, des jeunes cubains foulent l’herbe des terrains vagues à la poursuite de leur rêve.

©Alexandre Meneghini/The Guardian

L’amour du sport n’a pas de frontière. A Cuba, des jeunes issus des quartiers pauvres se réunissent autant qu’ils le peuvent pour s’entrainer. En marge d’immeubles vétustes se mélangeant au ciel gris, un terrain vague recouvert d’herbe. L’herbe n’est ni fraîche ni entretenue. La surface n’est pas plane mais cela n’empêche pas les jeunes joueurs de donner le meilleur d’eux-mêmes. Vêtus de tenues de baseball, casquette vissée sur la tête, battes à la main prêts à réceptionner la balle, ils partagent tous la même ferveur. Le soleil n’est pas au rendez-vous mais les joueurs brillent par leur envie d’accomplir leur rêve.

En guise de tribune, une roche inconfortable où deux jeunes spectatrices regardent le match avec attention. Près d’elles, un homme, vêtu d’un marcel noir, assis à-même l’herbe, est concentré sur la partie. D’autres se sont rapprochés des joueurs pour regarder le match de plus près. Quatre jeunes garçons, casquettes et pulls blancs et bleus sont assis dans l’herbe. La foule n’est pas nombreuse mais elle a les yeux scotchée sur le jeu.

Le baseball est le passe-temps préféré des Cubains. Aujourd’hui, des jeunes osent rêver d’intégrer de grandes équipes et de participer à de prestigieux championnats malgré un contexte économique et social difficile sur l’île communiste.  

Laura Marty

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :