La sirène noire du prochain Disney crée la polémique

Les racistes crient au blasphème face à la métamorphose d’Halle Bailey en créature des mers.

©Walt-Disney, trailer de la petite sirène

La peau marron et les dreads locks ne conviennent pas, selon une partie du public, pour incarner le rôle de la princesse des mers. Sur twitter, ce choix a été vivement critiqué par de nombreuses personnes, qui tentent, tant bien que mal, de justifier leur propos.

« Trouver cela ridicule d’avoir mis une métisse pour représenter Ariel dans la petite sirène n’a rien de raciste. Le fait de vouloir mettre des personnes de couleur sur n’importe quel rôle détruit simplement l’authenticité de l’œuvre originale, c’est tout. »

La féministe et instagrammeuse Marie Bongars nous rappelle pourtant dans un réel publié ce dimanche qu’à l’origine, les sirènes étaient noires. Elle évoque par exemple l’incarnation des esprits aquatiques inventée en 1500 après J.C en Haïti qui était loin d’être blanche.

L’actrice et chanteuse, connue pour son duo Chloe X Halle, a elle aussi réagi sur les réseaux sociaux. Elle a posté mardi dernier sur Instagram une compilation de vidéos dans lesquelles on peut apercevoir la réaction de nombreux enfants noirs face à la bande annonce du film. Des yeux écarquillés, des sourires jusqu’aux oreilles et des cris de joies. « Maman, elle est noire comme moi ! » s’écrit une petite fille. Ces visages émerveillés ont de quoi rendre fière l’actrice afro-américaine qui reçoit, depuis la sortie du trailer, de nombreux commentaires négatifs.

Neïla Hakmi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :