DESASTRE NATUREL MENACE LE CENTRE D’ITALIE

Des violents orages dans la région des Marche ont provoqué 11 morts et ont mis la crise climatique à l’ordre du jour avant les élections de la semaine prochaine.

Crue et inondation dans la région de Marche provoquent dégâts irréparables ©openonline/GianlucaBrambilla

«  Ne sortez pas, que Dieu nous aide ». Il s’agit de l’avertissement du maire de Barbara, l’une des villes les plus touchées par les inondations.  Dans la nuit du 15 septembre, plus de 420 millimètres de pluie en deux à trois heures ont gravement endommagé la capitale Ancona et les villes limitrophes, provoquant le débordement du fleuve Misa. Il s’agit de la moitié de ce qui pleut en un an dans la région.

Le bilan des victimes est terrible : 11 morts et 7 portés disparus dont un petit garçon de 7 ans qui était en compagnie de sa maman. Il est impossible de compter les conséquences de ce phénomène climatique: l’eau a envahi les caves et emporté plusieurs voitures. Des chutes d’arbres et des éboulements de terrain ont compliqué le travail des secours.

L’absence de prévisions météorologiques à long terme n’a fait qu’aggraver une situation déjà désastreuse qui a pris les habitants du centre de le pays complètement au dépourvu.

Alors que l’Italie se dirige vers les élections générales du 25 septembre, la colère monte face à un changement climatique imparable et un manque d’actions de la part du gouvernement . « Avec toute cette catastrophe, personne n’ira voter », déclare Anna Rita Camerucci, habitant de la ville d’Ancona, dont la maison est tombée en ruine à cause de la submersion des eaux.  » Personnellement je ne le ferai pas ».

Greta Guerini

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :