Feux, montée des eaux, réchauffement: COP26 à la rescousse

Depuis 1995, près de 200 pays se réunissent lors de la Conference of Parties (COP) pour échanger autour de questions environnementales. Cette année, plus que jamais, son rôle est capital au vu du bilan catastrophique actuel. 

Le Sommet de la Terre de 1992 à Rio a marqué un tournant considérable dans la lutte pour l’environnement avec la signature de trois conventions : climat, biodiversité et désertification. Il a ouvert la voie aux COP (Conference of Parties), évènement majeur qui réunit près de 200 pays chaque année depuis 1995 ayant pour but d’aborder les dernières études scientifiques liées au climat et d’essayer de trouver des solutions contre le réchauffement climatique. La COP26 correspond à la 26e réunion (2020 en a été exempté au vu de la situation sanitaire). Elle est organisée par le Royaume-Uni (en partenariat avec l’Italie) et aura précisément lieu à Glasgow, en Écosse. 

COP 26: réunion où bilan et perspectives sont de mise ©UNFCCC

Limiter l’augmentation de la température moyenne de la planète entre 1,5°C et 2°C d’ici 2100 ? C’était l’objectif que s’était donné la COP21 en 2015, objectif scellé via l’adoption de l’Accord de Paris signé par 196 gouvernements. Six ans après, on ne peut pas affirmer que la situation s’est vraiment améliorée. Et ce n’est pas le rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), publié le 09 août dernier, qui nous dira le contraire. « Le réchauffement de la planète provoque des changements plus marqués et, dans certains cas, irréversibles concernant les régimes de précipitations, les océans et les vents dans toutes les régions du monde. Au sein de l’UE et dans le monde, on observe des phénomènes météorologiques extrêmes plus fréquents et plus intenses, tels que des vagues de chaleur, des inondations et des incendies de forêt. » peut-on lire sur le site du Conseil de l’Union européenne. Autrement dit, le constat est alarmant. 

2021: année charnière et enjeux colossaux

Il devient urgent de prendre des mesures drastiques contre le réchauffement climatique. La COP26 se doit d’établir des mesures et de s’y tenir pour ne pas que la Terre se dégrade encore plus qu’elle ne l’est déjà. Les différents gouvernements doivent s’engager à atteindre des objectifs plus ambitieux pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, débattre de mesures d’adaptation aux conséquences inévitables du changement climatique et accroître le financement de l’action climatique. 2021 est donc synonyme d’année charnière et d’enjeux colossaux. 

« Malgré de belles paroles, les chefs d’État n’ont pas eu le courage de prendre des engagements qui bousculeraient les industries polluantes et entraîneraient une révision complète de notre modèle de production. Ils préfèrent s’accorder sur des objectifs en trompe-l’œil, au détriment des plus vulnérables, qui payent aujourd’hui très cher les démissions qui s’accumulent sur le front climatique » déclare Clément Sénéchal, chargé de campagne climat à Greenpeace France. Les multiples sommes importantes d’argent public dépensées par ces États en question dans les énergies fossiles et dans les activités détruisant la biodiversité sont en totale contradiction avec les promesses qu’ils devaient tenir. 

La France doit cesser de subventionner la destruction du climat et de la nature et doit tout mettre en œuvre pour limiter ce phénomène. Mais, s’agissant d’une menace mondiale, elle ne peut agir seule et doit encourager les autres parties en ce sens. C’est l’affaire de tous ! Même si nous restons sceptiques quant aux conclusions de cette réunion mondiale, nous attendons de nouvelles mesures concrètes mais surtout efficaces, et ce, dès ce vendredi 12 novembre, jour qui clôturera cette COP26.

Maxime OUNADJELA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :