La coloscopie au bout du rouleau

Un nouvel outil pourrait bientôt voir le jour et rassurerait plus d’un.e patient.e inquiet.e à l’idée de cet examen bien trop redouté.

Oubliez les capsules de Bulma dans Dragon Ball, elles sont maintenant dépassées.

Alors qu’en France 40 000 cas de nouveaux cancers colorectaux sont détectés chaque années selon le CNRS, son dépistage, lui, stagne. Ce cancer touche les plus de 50 ans. Ces chiffres risquent de ne pas aller diminuant, de part le vieillissement de la population grâce aux progrès médicaux. En parlant d’innovation, des chercheur.e.s.uses du Laboratoire d’informatique de Paris 6 élaborent un projet ambitieux. « Cyclope ». Il n’a pourtant rien du monstre mythologique, mise à part peut être son œil… L’équipe parisienne a imaginé une capsule équipée d’une caméra minuscule, d’une source laser, d’une lentille de convergence, et d’autres éléments technologiques, contenus dans un cylindre de 3 centimètres de long et 1,4 de diamètre. Il pourrait détecter un polype, qui n’est autre qu’une excroissance de la parois du colon, possiblement être cancéreuse.

Une capsule pour cartographier l'intestin | CNRS Le journal
Polype détecté par Cyclope à l’aide de la lumière projetée qui dévoile une excroissance grâce à la zone d’ombre ©CNRS Journal

Cyclope permettrai d’éviter les risques que la coloscopie classique représente. En partie à cause de l’anesthésie, qu’elle soit locale ou générale. Ainsi que tout déchirement du tissu intestinal. Ce n’est pas tout. Elle ferait gagner un temps considérable au gastro-entérologues, débordés de nos jours. Chaque année 1,3 millions de coloscopies sont réalisées. Ce qui représente des heures incalculables de visionnage vidéo, bien souvent pour rien, forte heureusement. Là, le patient ingurgite seul.e la capsule. Elle retransmettra directement, à l’aide d’une sonde, les images en 3D du colon, à un récepteur placés sur une ceinture. Ces images seront par ailleurs de meilleure qualité que celles produites actuellement par des capsules endoscopiques destinées à un examen de l’intestin grêle, inaccessible par coloscopie. Elle projette un motif laser sur la paroi de l’intestin, alors apparaîtrai une déformation de ce dessin, qui sera isolée du reste des images. Le gastro-entérologue ne verra que les images de polypes préalablement triées par la capsule elle même. Les images seront plus nettes et donneront une meilleure idée de la taille, de la forme et du volume de ces derniers pour un diagnostic encore plus précis. 12 heures après l’ingestion la capsule autonome sera tout bonnement expulsée.

Les images seront plus nettes et donneront une meilleure idée de la taille, de la forme et du volume de ces derniers pour un diagnostic encore plus précis.

Les avantages au long terme ne sont pas à négliger. Une méthode d’examen aussi facile et ouverte à tous permettrait de le généraliser. Encore trop de personnes ne sont pas diagnostiquées à temps. Par manque d’information concernant les risques qui existent. Ou parce qu’elles redoutent une possible douleur. Les pays en développement ou considérés comme pauvres, manquent cruellement de moyens médicaux. Cyclope permettrait à un plus grand nombre d’entre eux d’échapper à un cancer du colon. Un diagnostic à distance est possible, donc même si aucun spécialiste ne peut étudier les images, elles peuvent être transmises ailleurs. Même les astronautes en mission longue durée, pourront en bénéficier, comme imagine Bertrand Granado l’un des 4 chef.fe.s de projets, accompagné d’Andréa Pinna, Amine Rhouni ou encore Orlando Chuquimia. Et oui l’intelligence artificielle a du bon.

Une prouesse technologique qui ne pourra voir le jour qu’avec un soutien financier d’industriels du secteur et/ou par l’Union Européenne. Ils et elles se donnent 18 mois pour concevoir le produit. Les scientifiques du groupe vont même plus loin en imaginant déjà des améliorations possibles à Cyclopes. En lui ajoutant un bras mécanique capable d’exciser un échantillon de peau, ou même en lui intégrant un médicament directement injectable sur la partie à soigner. Comme si ce qu’ils et elles préparaient n’était pas déjà grandiose.

Le Mentec Noë

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :