LE GIRL POWER DANS LE NOUVEAU JAMES BOND

Après des années confinées au rôle de “Bond girls”, les personnages féminins à côté du plus célèbre agent secret prennent leur revanche.

Pionnier d’une révolution féministe, le dernier film de la saga des James Bond Mourir peut attendre (No Time to Die) vient de sortir au cinéma ce mercredi 6 octobre 2021. Réalisé par Cary Fukunaga, le 5ème film du célèbre agent 007, incarné par l’acteur Daniel Craig, représente une révolution dans le scénario du cinéma britannique grâce à un renversement des codes assignés aux femmes.

Doté d’un charisme exceptionnel, d’une prestance physique remarquable et d’un subtil humeur “very British”, l’espion gentleman, connu pour sa phrase d’attaque “I am Bond, James Bond”, est le symbole du Don Juan par excellence. Toujours accompagné par des belles femmes qui ont acquis au cours des années le statut de “Bond girls”, ce dernier opus se caractérise par une prise de position nettement différente face aux rôles féminins.

Sophie Marceau, Famke Jannssen, Léa Seydoux et Eva Green: quatre exemples de « James Bond girls » par excellence ©EON / Montage RTL.fr

Trois interpretations incroyables celles de Léa Seydoux, Lashana Lynch et Ana de Armas qui tiennent tête à l’arrogance du mythique agent secret et aident à découvrir plus en profondeur le personnage.

C’est une femme, Nomi, qui a hérité de la matricule 007 dans « No Time To Die », James Bond ayant quitté l’espionnage pour mener une vie tranquille aux côtés de Madeleine Swann (Léa Seydoux) dont il est follement amoureux. Après le suspect d’une trahison de sa part, Bond décide de l’abandonner afin de se retirer en Jamaïque. Son séjour est de courte durée car l’agent de la CIA Felix Leiter fait son retour pour lui demander son aide. Sa mission, qui est de secourir un scientifique enlevé, va se révéler plus traître que prévu et mener Bond sur la piste de Safin, un ennemi particulièrement dangereux.

Sur le chemin il fait la connaissance de deux femmes qui se découvrent des partenaires essentielles pour la bonne réussite de la mission; Nomi et Paloma, interprétées par Lashana Lynch et Ana de Armas. C’est la première fois que l’espion de sa Majesté appelle à l’aide des personnages déterminées, fortes et prêtes à l’action. Elles ne rentrent pas dans le stéréotype de la femme objet des “Bond girls” qu’on était habituées à voir et s’éloignent complètement du mécanisme sexiste qui a toujours entouré les personnages féminins de la série.

Lashana Lynch, dans le rôle de Nomi, casse les codes du cinéma britannique  ©EON Productions \ MGM

L’arrivée d’une nouvelle agence 007, interprétée par une femme noire, est un annonce d’espoir d’un vrai changement dans la scène cinématographique moderne. “Pourquoi une femme devrait-elle jouer James Bond alors qu’il devrait y avoir des rôles tout aussi bien que James Bond, mais pour une femme ?” a déclaré l’acteur Daniel Craig pendant une interview RadioTimes. Si les femmes ont toujours joué le rôle des remplaçants, aujourd’hui la réalité change le passé et leur rend hommage.

Greta Guerini

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :