Street art : Immersion dans le monde de Banksy

Préparez-vous pour un long voyage entre Paris, Londres, New-York, Los Angeles et la Palestine. Réparties sur 1 200m², les visiteurs peuvent découvrir à l’exposition « World of Banksy », 42 fresques reconstituées par plusieurs graffeurs et 51 œuvres originales du street-artist.

Personne ne connait son identité pourtant, Banksy est un artiste incontournable du street art. Son tableau de la « fille au ballon » piégé lors d’une vente aux enchères s’est vendu à plus de 21 millions d’euros. Dans le monde de Banksy, les visiteurs se retrouvent au sous-sol dans un espace sombre et bruyant.

À Paris avec une boîte aux lettres jaune, des rats et une petite fille couverte d’un papier peint rose qui monte sur une poubelle et peint le svastika. © Soukaïna Ghanimi

Tout au long de la visite, les visiteurs entendent des bruits d’avions, de trains, de voitures et d’enfants. Classées selon le lieu où elles ont été trouvés, les œuvres permettent de retracer le parcours de Banksy. Aux États-Unis et à Paris, les visiteurs trouvent de nombreux rats, animal préféré de l’artiste engagé. Près d’eux, des messages politiques et sociaux sont souvent écrits en majuscules et en rouge. Différents graffitis au pochoir sont exposés. Par exemple, le graffeur qui vomit des fleurs (Better Out Than In) ou la triste petite fille voilée que l’artiste avait peint sur la porte du Bataclan en hommage aux victimes de l’attentat du 13 novembre 2015 (The Sad Young Girl).

A wall is a very big weapon.

(Un mur est une arme redoutable) – Banksy

Le mur qui sépare la Palestine de l’Israël a été reproduit à taille réelle. Poétique et enrichissant, cet espace offre au public la possibilité de voir les pochoirs comme la petite fille qui fouille un soldat (Girl Frisking Soldier), l’homme qui lance un bouquet de fleurs (Rage, The Flower Thrower) ou encore, le petit garçon à la plage (The Boy At The Beach).

En Palestine avec l’homme qui lance un bouquet de fleurs et le petit garçon à la plage.
© Soukaïna Ghanimi

À l’étage, les visiteurs atterrissent en Angleterre. C’est ici que Banksy est né et a peint le plus de fresques. Il y a, les deux hommes policiers qui s’embrassent langoureusement (Kissing Coppers), la fille qui court après une roue enflammée (Girl With A Burning Tyre) ou un rat avec le message « If graffiti changed anything, it would be illegal » (Si le graffiti changeait quelque chose, alors cela serait illégal). De plus, le public peut voir les sérigraphies encadrées de l’artiste comme le rat rappeur (Gangsta Rat), la reine d’Angleterre avec une tête de singe (Monkey Queen) ou la fille qui câline une bombe atomique (Bomb Hugger).

En Angleterre avec la fille qui court après une roue enflammée et une cabine téléphonique rouge avec à l’intérieur, des bombes de peinture vides. © Soukaïna Ghanimi

L’exposition « The World of Banksy » plonge les visiteurs dans un univers urbain où les murs peuvent parler. C’est une chance de voir plus d’une centaine d’œuvres de Banksy dans un seul et même lieu. Cette exposition est faite pour tout les amoureux du street art et ceux qui n’ont pas la possibilité de voyager.

Soukaïna Ghanimi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :