Jòia d’Hélène Darroze : raffiné et convivial 

Vous avez sûrement entendu parler d’elle pour la première fois dans Top Chef. Depuis, elle a continué à faire son chemin et a ouvert en septembre 2018 un nouveau restaurant parisien. 

Entre restaurant gastronomique et décors de type bistrot, Jòia se révèle être une pépite en son genre. Dès que vous passerez le pas de la porte, vous saurez reconnaître l’ambiance générale que veut vous offrir la dernière création de la cheffe. Serveurs habillés en tenis, jean bleu et haut blanc, des banquettes de cuir et des tables en bois avec de la musique pop en fond : le cadre est à la détente. Dans cet endroit, la cheffe précise d’ailleurs avoir voulu “créer un lieu insolite, qui parle de mes racines et vous donne des ailes”.

Le chou au chocolat, praliné et noisettes

« J’ai voulu créer au 39 rue des Jeûneurs un lieu insolite, qui parle de mes racines et vous donne des ailes »

Chaque personne que vous croiserez là-bas est venue profiter sans chichis de bons plats travaillés. Le restaurant, qui se situe au 36 rue des Jeûneurs dans le 2ème arrondissement de Paris, est un bijou de métissage. Différents plats sont directement issus de la cuisine basque et du sud-ouest dont est originaire Hélène Darroze. Une planche de charcuterie, une terrine de foie gras des Landes, des fromages d’Estives de Saint-Jean de Luz… Autant de produits qui vous feront voyager vers le sud de la France. 

Mais ce n’est pas tout, car la cheffe a aussi décidé d’intégrer à sa carte des spécialités des quatres coins du monde. C’est le cas de sa pavlova aux fruits de saison, de sa polenta au parmesan ou encore de son poulpe chipotle. La cheffe Darroze, qui a été récompensée de 2 étoiles au Michelin et a obtenu début 2021 sa troisième étoile pour son restaurant londonien, se distingue ici par des plats connus de tous mais retravaillés grâce aux produits du terroir basque. 

Tranche de potimarron laquée au miel, noisettes et grenades, burrata pugliese

“Jòia est une maison de goût qui réconcilie exigence et simplicité, petits plats d’ici et délices d’ailleurs, recettes de grands-mères et cocktails haute couture”

Les produits sont finement sélectionnés et associés d’une manière plus que habile. Et quand bien même les assiettes sont délicatement dressées, les mets que vous partagerez à plusieurs seront amenés à table directement dans leur plat de cuisson. Vous l’aurez deviné, vous serez donc à la croisée d’un repas chez vos grands-parents et d’une expérience gastronomique digne des plus grandes tables. Et comme sa créatrice le décrit elle-même, Jòia est “une maison de goût qui réconcilie exigence et simplicité, petits plats d’ici et délices d’ailleurs, recettes de grands-mères et cocktails haute couture”.

Ce que propose le restaurant, c’est en fin de compte une expérience culinaire à la portée de tous. Avec des entrées qui tournent autour de 20 euros et des plats qui coûtent à peu près 30 euros par personne, Jòia ouvre ses portes au plus grand nombre. Pour Hélène Darroze, le pari est donc réussi.

LPJ

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :