Covid-19 : Et si sa vie ne tenait qu’à une poignée de brevets? 

Si le tant attendu vaccin semble dorénavant à la portée de tous, les pays émergents, eux restent (encore) sur la touche. 

Propriété intellectuelle je t’aime, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout… C’est du moins ce que l’on comprend à travers la tribune de l’ISERM publiée sur le site internet de l’institution en septembre dernier. En cause, les vaccins contre la Covid ou plus précisément le secret de fabrication détenus par leurs brevets. Ces derniers, déposés par des entreprises tel que Pfizer ou Moderna, limitent l’accès aux soins à toute une partie du globe en termes de production et de distribution. 

 Baisser les prix des vaccins, permettrait de renforcer les technologies vaccinales à l’échelle mondiale.

Maurice Cassier

Naturellement, des voix s’élèvent avec pour objectif de lever le voile sur les formules afin qu’elles puissent être reproduite à l’échelle mondiale. C’est d’ailleurs le point de vue de Maurice Cassier, sociologue au Centre de recherche médecine, sciences, santé, santé mentale et société. Selon lui, la levée des brevets est une disposition qui « pourrait être mise en place d’un commun accord entre les gouvernements ». L’effet serait alors double, il permettrait d’une part de « baisser les prix des vaccins, mais également de renforcer les technologies vaccinales à l’échelle mondiale ». Il illustre son propos avec le cas du Brésil, qui en 2017 à effectuer cette même levée permettant une baisse de 54% du prix d’un antirétroviral contre le VIH. Cette baisse n’est pas anodine pour le pays quand on connait les ravages causés par la maladie et la rapidité avec laquelle elle peut se transmettre.  

Carte des pays favorables à la levée des brevets relatif au COVID-19

La levée des brevets sur les vaccins est une réponse trop simpliste face à un problème complexe.

Manuel Rosa-Calatrava

Tous cependant, ne sont pas de l’avis du sociologue… Rappelons-le, le maintien de ces brevets est étroitement lié aux entreprises en termes de revenus. C’est du moins l’argument de Manuel Rosa-Calatrava directeur de recherche Inserm au Centre international de recherche en infectiologie. Pour lui, le système capitaliste est un « cercle vertueux » ; cercle, qui lie entreprises et actionnaires publics comme privés. Les investissements effectués permettent un développement poussé des recherches et avec elles un amortissement des coûts via l’achat et la revente des produits. Sans pour autant rester ferme sur sa position, il souligne les initiatives mis en place lors de cette crise sanitaire tout en confiant que « la levée des brevets sur les vaccins est une réponse trop simpliste face à un problème complexe ». Le point de vue du directeur permet de nuancer le problème tout en soulignant les difficultés qui vont de pair avec ce dernier. 

Les brevets permettent de protéger, d’encourager l’innovation et de sécuriser un retour sur l’investissement

Matthieu Collin

A la différence des deux derniers intervenants, l’avis de Matthieu Collin, directeur de la propriété intellectuelle chez Inserm Transfert, est beaucoup plus arrêté. Son poste, directement attaché à innovation tend à renforcer sa position sur le sujet. D’après lui, « les brevets permettent de protéger, d’encourager l’innovation et de sécuriser un retour sur l’investissement ». Le maintien de ces derniers est alors essentiel à la création et à la découverte de nouvelle technologie permettant de dégager toujours plus de bénéfice. Difficile alors pour cet insider du domaine, d’offrir un point de vue objectif sur la question. 

C’est d’ailleurs cette vision capitaliste des brevets qui bride encore l’accès au pays émergents. Des prix trop haut et le manque de moyens conduisent ces pays « précaires » à rester dépendant des grandes nations en termes sanitaire mais également économique et donc social.

Article de l’ISERM disponible ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :