Le regard : un chemin à travers le temps

Treize individus, un maitre de cérémonie, une table … mais ici de dissection.

Non sans rappeler la célèbre Cène de De Vinci, l’artiste Feyen-Perrin crayonne sur sa toile une scène quotidienne d’un médecin et ses élèves dans le milieu du XVIIIe. Au milieu des visages et des corps se bousculant pour voir le travail effectuer sur le mort, une figure centrale se détache de la cohue . Baignant dans la lumière, arborant un tablier tout de blanc immaculé, les cheveux grisonnants et le visage marqué par les années en signe de sagesse se tient le médecin . Par sa posture droite et sa haute taille, il tient le regards du peintre et par la même occasion celui du spectateur. Sous ses mains expertes de chirurgien git sur la table un homme, ou du moins ce qui fût autrefois un homme: désormais figure sacralisée reprenant traits pour traits, jusqu’à sa blessure thoracique, l’apparence du Christ,

Dans un second temps, notre regard rencontre également celui d’un élève, futur médecin. Outre l’aspect anodin de croiser un second regard sur une toile, ce dernier à d’autant plus de sens, qu’il fait écho au premier . Imitant de manière volontaire ou involontaire son instructeur, il témoigne à la fois d’un passage de savoir traversant les générations mais également les âges puisqu’il nous est également adressé presque deux siècle plus tard. Ainsi, tout comme l’artiste sur sa toile, le médecin sur le corps étendus et l’élève inspectant l’artiste, nous aussi nous devenons un élément à part entière de l’œuvre qui peu à peu prend vie sous nos yeux .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :