Le XXe siècle et la folie des grands magasins 

Dessin représentant les Magasins Réunis d’Épinal, réalisé par Hornecker Joseph (1873-1942). ©RMN-Grand Palais – R.G. Ojeda. 

On a tous déjà lu ou entendu parler du roman Au Bonheur des Dames (1883), célèbre œuvre de Zola qui plonge le lecteur dans l’univers des grands magasins. Sous le Second Empire, ces temples de la consommation font leur apparition dans la capitale, avant d’arriver ensuite en province. À Épinal, existe déjà le Grand Bazar des Vosges. En 1902, le bâtiment rejoint la chaîne des Magasins réunis. C’est alors que s’entament des gros projets de transformation.

Mais tout d’abord, il faut penser aux plans ! Le groupe des Magasins réunis fait appel à des architectes, comme Joseph Hornecker. En 1908, le nancéien réalise un projet de décoration des façades. Dessiné en vue perspective, l’ancien Grand Bazar apparaît majestueux, grandiose. S’étalant sur trois niveaux, l’édifice comporte multiples entrées, fenêtres, balustrades, terrasses. L’utilisation de couleurs comme l’or, l’orange, le rouge vermeil et le bleu ajoutent de la fantaisie. Au rez-de-chaussée, les passants s’affairent devant les énormes vitrines tandis qu’au sommet, aux côtés des fleurs de lys, des drapeaux blancs flottent au vent. 

Le projet de l’architecte, tout à fait représentatif de l’Art nouveau, est une invitation à l’achat, au plaisir. Il s’agit d’exploiter la coquetterie et le désir de beauté des femmes bourgeoises. Car oui, les Magasins Réunis sont aussi des marqueurs sociaux. Tout le monde ne peut pas s’offrir la dernière robe en velours à la mode ou des moufles en peau de mouton. Ainsi, pendant longtemps (et encore aujourd’hui d’ailleurs), les citadins les plus aisés sont les seuls à pouvoir profiter pleinement de ces édifices commerciaux. 

Alexia Lam

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :