Oeuvre d’art ou exhibition, quand la nudité masculine dérange

Vous ne l’aurez peut-être pas remarqué, mais ce trompe l’œil représentant un homme nu dans son entièreté est bel et bien… Un escalier

«Mr Big» de l’artiste Ilse Haider, devant le Leopold Museum, à Vienne 2012 ©Reuters photos

Si vous vous rendiez au Leopold Museum à Vienne en 2012, vous n’auriez pas eu d’autres choix que de passer devant le phallus de ce modèle posant de façon tout à fait décontractée. L’oeuvre en question «Mister Big», est un assemblage de photographies immenses, collées sur des panneaux de bois réalisé par l’artiste autrichienne Ilse Haider. Celle-ci était la première pièce présente en arrivant au musée pour l’exposition «nackte Männer» en français; («les hommes nus»).

Si sur cette photo nous pouvons apercevoir une femme pour qui, visiblement, passer à travers le corps d’un homme nu semble risible et amusant, pour d’autres, cette œuvre est un véritable scandale. L’originalité de l’œuvre a provoqué de vives réactions. Le fait qu’un homme totalement nu puisse apparaître dans la sphère publique n’a pas fait l’unanimité auprès des habitants de la ville.

Le directeur du musée, Tobias Natter, note que de nombreuses expositions sur la nudité existent, mais que celles-ci se concentrent le plus souvent sur celle des femmes. «Pour une fois, pourquoi ne pas s’intéresser à l’autre sexe?» s’exclama t-il. L’œuvre, bien que controversée, a su trouvé son public et a fait la joie des passants qui se sont empressés de se faire photographier devant le phallus contesté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :