Médias, réseaux sociaux et féminicide

Qu’est ce qui fait qu’un fait divers est propulsé au centre de l’attention médiatique ? Les meurtres, les disparitions, les agressions accaparent toujours les médias. La fascination pour le morbide ou le désir virulent que justice soit faite alimentent notre fascination pour les faits divers.

Une disparition secoue encore une fois les médias américains. Une influenceuse de 22 ans, Gabby Petito, est portée disparue mi-septembre après que son fiancé soit rentré seul d’un roadtrip qu’ils avaient entrepris un mois plus tôt. Le couple documentait leurs étapes et randonnées sur Instagram et Youtube, notamment dans une vidéo qui a depuis attiré plus de 2 millions de vue.

La particularité de cette affaire n’est pas tant ce qu’il s’est passé. L’histoire est malheureusement assez banale : une jeune fille est portée disparue après avoir demandé de l’aide à la police après une altercation avec son partenaire quelques semaines avant l’annonce de sa disparition, son compagnon, Brian Laundrie, refuse de coopérer avec la police après son retour du roadtrip et s’enfuit. Un corps a été retrouvé dans le Wyoming il y a quelques jours et semblerait être celui de Gabrielle Petito. Il n’y a plus de mystère s’il y en a jamais eu : la jeune fille n’était jamais disparue, elle a été tuée.

La différence cette fois-ci, c’est l’accès du publique aux réseaux sociaux de la disparue et du suspect. On peut lire des milliers de commentaires sur le compte Instagram de Laundrie qui demande : « Where is Gabby ? »

Emma Loiret

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :