Nos destins sont entre les mains des multinationales

L’efficacité d’Amazon s’étend bien au-delà de son livraison rapide. Ce qui est encore plus impressionnant, c’est l’efficience avec laquelle il manipule les normes économiques, environnementales et éthiques. Mais cette ambiguïté morale n’est pas attribuer à que cette entreprise.

Alors que le monde approche sa destruction totale, une enquête indépendante révèle comment telles corporations peuvent nous sortir de ce bazar.

© Emilio Naranjo/EPA-EFE/Shutterstock

« Amazon symbolise toutes les évolution profondes de nos sociétés depuis les dernières décennies du XXe siècle : mondialisation et multiplication des échanges commerciaux… croissance exponentielle des transports internationaux… croissance des inégalités dans tous les pays… renforcement d’une société de contrôle et de surveillance… » – Attac

Un modèle de réussite

Jeff Bezos a fondée l’entreprise dans son garage en 1994. Aujourd’hui, il est l’homme le plus riche du monde. Un produit de la mondialisation, Amazon a une capitalisation boursière de 865 milliards de dollars. En 2018, elle a fait plus de 15 milliards de produits vendus. Dans le monde entier, Amazon a 1,2 millions d’employés et un marché substantiel dans plus de 13 pays. Elle incarne le potentiel du capitalisme qui est plus grand que nature.

Mais commet fait-elle tels bénéfices en moins que 30 ans ?

Des évasions fiscales, de la négligence environnementale, et des conditions de travail inhumaines.

En réponse à ces réalités, l’association Attac, Les Amis de la Terre, et l’Union Syndicale Solidaires ont montré un rapport en Novembre 2019. Cette investigation utilise Amazon comme étude de cas du danger posé par les organisations multinationales. Heureusement ils soulignent les revendications réalisable qui pourraient changer ses impacts avant qu’il est trop tard.

Une zone de flou : les déclarations fiscales d’Amazon

Pour le dire poliment, c’est de la comptabilité créative. Selon d’Attac, Amazon dissimule 57% de son chiffre d’affaire réalisé en France. En 2018 ses bénéfices s’élevaient à 11,2 milliards de dollars au même temps qu’elle a reçu une restitution d’impôt de 129 millions de dollars.

Pour une grande partie de ses opérations européennes, Amazon profite d’une filiale fiscale entre les États-Unis et le Luxembourg. Cette filiale lui permet de diminuer considérablement ses impôts en Europe. Même dans son pays d’origine, des États-Unis, Amazon ne paye pas d’impôts. Mais une entreprise avec autant de revenus ne réussite pas à faire ces évasion toute seule. Tels techniques nécessite des joueurs aux plusieurs niveaux. Selon The Guardian, parmi les bénéficiaires directe étaient un des principaux fiscalistes d’Amazon et l’ancien Premier ministre du Luxembourg, Jean-Claude Juncker.

© Ben_Kerckx/Pixbay

Le vrai prix de la livraison de deux jours

L’une des attractions majeures d’Amazon est la possibilité de commander presque n’importe quel produit que vous désirez, quand vous le désirez. Par contre, cette capacité a un prix. Et quand il s’agit de l’environnement, ce prix est irrévocable.

En 2018, Amazon Web services a émis 55,8 millions de tonnes de gaz à effet de serre. Cette quantité de gaz est l’équivalent des émissions du Portugal. C’est-à-dire que pendant d’une année une seule corporation a pollué autant que un pays entier. Au cours de cette même année, 3 millions de produits neufs était détruits en France. Ce chiffre montre que notre consommation ne corresponde pas à une véritable besoin. De plus, cette consommation augmente le réchauffement climatique.

« Amazon illustre le niveau de pouvoir disproportionné et dangereux que les multinationales ont atteint aujourd’hui. » – Attac

Même si l’investigation montrent par Attac, Les Amis de la Terres et l’Union Syndicale Solidaires se focalise sur Amazon, il mis un doigt sur un problème systémique. L’existence des multinationales est un phénomène moderne résulte de la mondialisation. Aujourd’hui, une poignée des entreprises contrôlent le sort de l’économie mondiale et de l’environnement. Cependant, l’enquête suggère des revendications pour contrer leur impact. Ces revendications décrivent une stratégie complète qui pourraient mener à des changements tangibles.

Madelyn Colvin

Nos destins sont entre les mains des multinationales

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :