Kobe Bryant, un leader à tout jamais

Kobeïsm: La croyance qu’une seule personne peut inspirer une génération à travailler sans relâche et ne jamais abandonner. Kobe laisse un vide insoutenable mais également un insparation qui va au delà des mots.

« Quand j’étais enfant, dès que je voyais un nouveau geste, j’allais immédiatement m’entraîner sans relâche pour le reproduire ». Kobe Bryant naît le 23 août 1978 en Pennsylvanie. Son père Joe Bryant ancien joueur de la NBA poursuit sa carrière en Italie où Kobe y fait ses études. Dès son plus jeune âge il tombe amoureux du basketball, et sa détermination est née avec cet amour.

©newmobile
Kobe et son père Joe Bryant

De retour au  États Unis, l’adolescent rejoint l’équipe du lycée Merion à Phyladelphie où il reçoit plusieurs prix du joueur de l’année et bas le record de nombre de point avec 2,883 points.

©Kobegram instagram Le jeune Kobe

À seulement 17 ans, il est sélectionné par les Hornets de Charlotte et rejoint la NBA. Très vite, il est transféré au Lakers de Los Angeles devenant le second joueur le plus jeune de l’histoire. « Quand il s’agissait de basketball je n’avais peur de rien ». Son jeûne âge ne signifiait rien car sa mentalité ferait tout le travail. Il apprenait en jouant auprès de grands joueurs déjà présents, allait au contact avec son petit gabarit et tentait de nouveaux gestes pour toujours améliorer son jeu.

Son duo avec le joueur Shaquille O’Neal est l’un des plus mythiques de la NBA. Les Lakers remportent 3 titres consécutifs de champions. Kobe surnommé Black Mamba trouve très vite sa place NBA.

©Getty Images Kobe arme son tir pendant un match

Il fera partie des joueurs les plus titrés de la NBA avec 5 titres de champions, 18 selections au All Star Game. Il détient également le second record de points en un match (81 points) et j’en passe. Il fonde une famille avec Vanessa Bryant, ensemble ils ont 4 filles, Nathalia, Gianna, Bianka et Capri.

©VanessaBryantInstagram La famille Bryant

Mais son véritable héritage, est la Mamba Mentality. Il l’a qualifié de « voyage vers l’excellence ». Cette philosophie de vie qu’il a créé, est également la meilleure chose qu’il aurait pu nous laisser.

©Hugo Sport Le livre Mamba Mentality

« Si je commençais à 11h je devrais faire une pause et reprendre à 17h. Mais si je commençais de 5h à 7h, je pourrais reprendre de 11h à 14h puis de 18h à 20h. » Pour être le meilleur, Kobe savait qu’il devait être différent et travailler toujours plus. Ses entrainements monstrueux étaient composés de séances de musculation intense suivis d’entrainements de basketball. Il passait des heures à étudier des vidéos de matchs pour trouver des solutions et mieux lire le jeu. Il a même lu le manuel des arbitres afin de connaître tous les « angles morts » pour éviter d’être sanctionné pour de petites fautes ou des marchers.

© Bleacher report Bryant vs Iverson en 2001

« Face à Allen Iverson, il fallait que je profite de ma taille pour shooter », Black Mamba s’inspirait de chacun de ses adversaires direct. Il analysait son jeu, son physique, ses atouts et même ses postures afin de pouvoir le battre.

©Eurosport Rupture du tendon d’Achille en 2013

« Quand je me blessais, la première chose a laquelle je pensais c’était, qu’est-ce que je vais devoir faire pour revenir à 100% ». Kobe Bryant a connu de nombreuses blessures très sérieuses durant sa carrière, cela ne l’a jamais décourager. Au contraire, il mettait tout en œuvre pour revenir sur le terrain au plus vite. En 2000, suite à une entorse de la cheville, Kobe a engagé un professeur de claquette et a dansé tout l’été. « Après avoir fait quelques recherches, j’ai appris que les claquettes étaient le meilleur moyen de consolider et d’améliorer la vitesse de mes pieds ». En 2010, suite à une fracture du doigt, il a dû entièrement modifier sa technique de tir, « c’était comme si je devais télécharger un nouveau logiciel dans mon cerveau ».

©L’analyste Kobe et les Lakers gagnent le championnat NBA

Durant sa carrière, il aura été un leader, un battant, un monstre. Le 13 avril 2016, Kobe dispute le tout dernier match de sa carrière et réalise une remarquable performance (60 points). Après 20 saisons, il est prêt a quitté la NBA pour se consacrer à sa famille. Le 20 janvier 2020, Kobe, sa fille Gianna et 7 de leurs amis décèdent dans un crash d’hélicoptère.

« Quand j’entend qu’un joueur au lycée, de NBA ou un patron fait réference à la Mamba Mentality… je le perçois comme une récompense de tous les efforts que j’ai accomplis, tout ce travail, tous ces réveils à 3 heures du matin ». Nous n’oublierons jamais Kobe et sa Mamba Mentality.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :