Kaytranada : le prodige de la scène montréalaise

Récemment nominé dans 3 catégories aux Grammy Awards 2021, dont celle de « Meilleur nouvel artiste », Kaytranada est le DJ et producteur le plus influent du moment. 

Kaytranada – de son vrai nom Louis Kevin Celestin – a 28 ans. Il est né à Port-au-Prince, en Haïti. Il a grandi à Montréal, au Canada. Là-bas, les hivers sont rudes et extrêmement longs. Alors il les passe en intérieur, dans le sous-sol de ses parents, avec son frère Lou Phelps, qui est aujourd’hui rappeur et producteur. Tous deux se passionnent très tôt pour la musique. Après quelques leçons de piano, ils commencent à réaliser leurs propres sons grâce à Virtual DJ et Fruity Loops, des logiciels de production musicale. Ils deviennent Kaytradamus et Louie P. et ensemble, ils forment The Celestics. Leur première composition, Massively Massive, sort sur BandCamp en 2011. Quelques années plus tard, en 2014, Supreme Laziness comprend des collaborations avec GoldLink, Dudley Doo et Nana.  

Kaytranada et son frère Lou Phelps, lors du concert virtuel qu’il a donné à la Société des Arts Technologiques de Montréal, le samedi 7 novembre 2020. ©Kaytranada sur Instagram

En parallèle, Kaytradamus publie des créations personnelles sur sa page MySpace. C’est à ce moment-là qu’il découvre la communauté de beatmakers de Montréal, avec le mouvement Piu Piu. Son style et sa créativité sont remarqués par HW&W Recordings, un label de musique indépendant basé à Los Angeles. Il prend ainsi le nom de Kaytranada et en 2013, il dévoile son premier EP, Kaytra Todo. Sur fond de musique électronique, on entend des influences hip-hop et trap. 

Après MySpace, Kaytranada vire sur SoundClound et publie un remix de « If » de Janet Jackson, sortie 20 ans auparavant. La chanson revisitée fait un carton. C’est frais, groovy, et ça génère des milliers d’écoutes sur la plateforme de musique. Kaytranada va également remixer d’autres artistes du rap et du R&B, comme Teedra Moses avec « Be Your Girl » et Missy Elliott avec « Sock It 2 Me ». 

“If” de Janet Jackson, remixé par Kaytranada. ©KKAAYYTTRRAA sur SoundClound

Désormais, Kaytranada est connu. Il est invité pour animer des soirées, tant au Canada qu’à l’internationale. Sa Boiler Room de 2013 vaut d’ailleurs le détour. Elle est si unique qu’en 2020, les internautes la commentent encore sur Youtube. On ne vous spoile pas, on vous laisse apprécier.

Kaytranada mixe à Montréal lors d’une Boiler Room. ©Boiler Room sur YouTube

En 2016, il sort son premier album, 99.9%, qui a été produit dans le sous-sol de ses parents. On sent qu’il y a eu un énorme travail derrière. 99.9% est un mélange de hip-hop, de disco, de funk et de house. Le style y est plus affirmé. Les collaborations avec Anderson .Paak, Vic Mensa, Syd, Shay Lia, et autres sont toutes aussi intéressantes les unes que les autres. On écoute le tout avec plaisir. L’album a reçu de très bonnes critiques. Il a été désigné lauréat du Prix de musique Polaris. 

Le 13 décembre prochain, son deuxième album Bubba fêtera ses 2 ans. Des chanteuses telles que Kali Uchis, Tinashe et Estelle mêlent leurs voix aux sons électriques et sensuels de l’artiste. Même si l’on a adoré 99.9%, on remarque que les transitions sont quand même plus soignées dans Bubba. Les clips vidéo des chansons sont toujours en production. En octobre est sorti celui de « The Worst In Me », le duo avec Tinashe. La vidéo est signée Arnaud Deroudilhe, qui rend hommage aux films d’horreur des années 80. Les visuels sont sexy et mystiques.

Le clip video de “The Worst In Me” (ft. Tinashe), réalisé par Arnaud Deroudilhe. ©Kaytranada sur YouTube

Au printemps dernier, le DJ québécois était censé faire danser les Américains sur Bubba, puis enchaîner avec les festivals européens. À cause de la pandémie de Covid-19, tout a été annulé (à notre plus grand désespoir). Toutefois, on continue d’espérer qu’il se produira à nouveau un jour en France, quand la crise sanitaire sera passée. 

En tout cas, on le félicite pour ses 3 nominations aux Grammy Awards : « Meilleur nouvel artiste », « Meilleur enregistrement dance » et « Meilleur album électronique/dance ». La cérémonie se tiendra au Staples Center de Los Angeles, le 31 janvier 2021. 

Alexia Lam

Image à la une : Kaytranada pour le ©Rollacoaster Magazine (Spring/Summer 2020)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: