« UNE FILLE, UN STYLE » OU UN CLICHÉ, UN STYLE ?

Comptant sur un total de 39 vidéos disponibles sur YouTube la série mode Une Fille, Un Style continue à élargir. Il y a des nouvelles invitées, mais les stéréotypes continuent à avoir lieu.

La série mode développée par le Magazine Vogue n’arrive pas à montrer des vraies femmes françaises ni à montrer les appartements des invitées . Chaque jeudi, on est invité regarder sur la chaîne Vogue Paris « influenceuses, actrices, filles en vue et stylées invitent Vogue dans leur appartement pour évoquer leurs influences, inspirations mode et autres trouvailles vintage. Une série mode indispensable. »  Certes, les femmes qui reçoivent Vogue chez eux ne sont pas des anonymes, elles sont la plupart du temps des mannequins ou des femmes reconnues dans les réseaux sociaux. Mais, est-ce que toutes les femmes fameuses ont des mêmes gouts, parlent avec les mêmes gestes et appartient au même modelé de femme française ?  

Inside Éléonore Toulin’s Parisian apartment | Une Fille, Un Style | Vogue Paris
©YouTube

Pour commencer, les françaises ne se réduisent pas aux parisiennes. En fait, dans un monde si ouvert et avec un nombre tellement grand de possibilités il semble comique que toutes les femmes interviewées soient des artistes qui habitent des grands appartements (50 – 80 m2) dans la capitale française. L’ironie dans le discours : beaucoup d’entre eux déclarent habiter des « petites garçonnières ». Mais il y a plus. Presque toutes ces femmes aiment s’habiller avec des robes vintages et se promener avec leurs paniers des fleurs.

« Influenceuses, actrices, filles en vue et stylées invitent Vogue dans leur appartement pour évoquer leurs influences, inspirations mode et autres trouvailles vintage. Une série mode indispensable. »

Les dernières vidéos ont essayé de montrer plus de diversité, cependant ils n’ont pas réussi. S’il y a des femmes plus réelles et moins artificielles, il n’a pas de temps suffisant pour faire un vrai tour des appartements. Quelques plans ralentis pour montrer soit les invitées avec un café dans leurs mains, soit leurs collections (bien souvent il s’agit d’objets antiques, Oh là là !) demeurent insuffisants pour parler de l’architecture ou du décor.  L’analyse de l’espace ne parvient pas à se faire une place.   

Inside Camille Yolaine’s Parisian apartment | Une Fille, Un Style | Vogue Paris
©YouTube

Le public féminin demande des contenus frais, sincères et moins biaisés. La construction de l’identité semble être éloignée d’Une Fille, Un Style. En fait, parmi les commentaires des vidéos on peut trouver des opinions comme ceux-ci : « Finalement ja’i compris. On dit une fille, un style parce-que la série ne montre qu’un style et toujours le même type de femme »  ou    « Arrêtez de sublimer cette féminité alanguie ». Vogue Paris, on comprend que votre chaine YouTube n’est qu’une extension publicitaire de votre magazine, mais il faudrait bien trouver des moyens plus créatifs pour fidéliser vos lectrices. Les françaises se plaignent d’être stéréotypées et les étrangères curieuses qui regardent vos vidéos voudraient se faire une image des femmes européennes contemporaines. Pas de besoin de montrer toujours des jeux de rôle dans un scénario des années 90.

Carolina CG

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :