Garçon chiffon… ça me chiffonne !

Entre sensibilité, douceur, et désespoir, Nicolas Maury nous livre son premier film : Garçon chiffon où il incarne également le personnage principal. Si ce film s’annonçait des plus prometteurs en faisant tout de même parti de la sélection officielle de Cannes 2020, nous nous retrouvons finalement pris au piège d’un film parfois “trop”. 


“Presque parfois trop mais… c’est vous” conclura un peu gêner l’agent de Jérémie, un comédien trentenaire, enfantin, qui peine à se faire une place dans le cinéma. Jaloux égocentrique, sa vie sentimentale est un fiasco. Il traque, suit, observe son cher et tendre en lui mentant comme un arracheur de dent. Ce qui le mènera malheureusement à sa perte. Essuyant les échecs, il décide de se rendre auprès de sa mère (interprété par Nathalie Baye) dans le Limousin, où l’acteur à lui-même grandit. Si Garçon Chiffon n’est pas un film autobiographique, Nicolas Maury y reprend beaucoup d’éléments de sa vie personnelle. “Mon chiffon” comme l’appelait notamment sa mère lorsqu’il était enfant, est un personnage désespérant, névrosé, sensible presque caricaturé qui nous donne autant envie de le cajoler que de le secouer de toutes nos forces. 

Jérémie et sa mère ©Les Films de Losange

Pourtant, le comédien n’est pas un petit nouveau du cinéma français. Si nous avons pu l’apprécier dans plusieurs films comme les Beaux gosses de Riad Sattouf ou encore dans Perdrix d’Erwan Le Duc, c’est bien grâce à la série Dix pour Cent que sa carrière s’est envolée. Dans cette série à succès où nous suivons le parcours de quatre agents qui essaient de gérer leur agence, leurs comédiens et leurs vies au mieux, nous retrouvons Nicolas Maury dans le rôle d’Hervé, un secrétaire réservé, sans langue de bois. Dans son nouveau film nous retrouverons d’ailleurs Laure Calamy alias Noémie (la secrétaire et amante d’un des agents) dans la série. Si dans Dix pour Cent Nicolas Maury a un rôle quelque peu dramatique à l’humour sarcastique, son personnage dans Garçon chiffon nous inspire… le néant. 

Laure Calamy (Noémie) et Hervé (Nicolas Maury) dans la série Dix pour Cent ©Cineserie

 En effet, Jérémie est un éternel jaloux maladif qui est doté de tous les défauts qui s’apparente à cette pathologie : menteur, de mauvaise foi, manque cruel de confiance en soi, manipulateur… Ce qui est profondément troublant c’est qu’il est même temps profondément sensible, sincère, doux ce qui le rend à la fois attachant mais lui donne également un côté pathétique. Il n’est pas capable de se remettre en question et se comporte, à de multiples reprises comme un enfant, capricieux. Sa soif de reconnaissance et son désespoir crève l’écran, ce qui nous tiraille entre vouloir le protéger, le prendre sous notre aile ou de lui secouer les puces.  

Jérémie ©Les Films de Losange 

Comme si cela ne suffisait pas : le film est long, trop long. La plupart du temps, les actions sont vides, il ne s’y passe rien. Certaines scènes ne sont pas très convaincantes, notamment celle où il tente de mettre fin à ses jours en sautant d’un pont. C’est l’action de trop, à laquelle on songeait tous : celle de l’artiste incompris, qui tente d’en finir pour ne pas avoir à supporter une réalité trop pesante. Le pathétisme est alors à son paroxysme. 

Pourtant, Nicolas Maury se met à nu dans ce film (et ce, dans tous les sens du terme). C’est un film poétique, rempli d’amour, qui aurait pu faire chaud au cœur. La bande musicale est également bien adaptée et le pire, c’est que Nicolas Maury est parfait dans ce rôle. Mais les démons qui hantent et rongent le personnage principal nous agace, nous attriste, nous refoule un “TROP” plein d’émotions et nous laisse finalement sur notre faim.

Zoya P

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :