La cadette de la famille Holmes surfe sur la vague du feminisme prêt-à-penser

Brillante et entreprenante, Enola essaie de gagner le jeune public avec sa détermination et ses slogans d’émancipation.  Que penserait le créateur de l’univers de l’investigateur, Sir Arthur Conan Doyle, de ce remaniement pour ados signé Netflix?

©Netrix FR via YouTube

Sorti le 23 septembre dernier sur la plateforme, le film se crée une brèche au milieu des produits Sherlock Holmes déjà disponibles en streaming. Après la série Sherlock, interprétée magistralement par Benedict Cumberbatch, et le film de Guy Richie, Sherlock Holmes : Jeu d’ombres, avait-on besoin de cela?

Sans prétention de génie, Enola Holmes prend vie depuis une série de romans de l’auteure américaine Nancy Springer. Après le grand succès dans les librairies, la sœur cadette de l’investigateur le plus connu d’Angleterre prend sa place sur l’écran de milliers d’adolescents. En effet, avec cette production le géant du streaming marque une fois de plus son intention de se dédier au jeune public. Le choix de la protagoniste en est d’ailleurs l’exemple le plus flagrant. Devenue célèbre grâce à la série Stranger Things à l’âge de douze ans, Millie Bobby Brown constitue à présent l’une des actrices fétiches de Netflix et sûrement l’une de ses plus belles découvertes. 

Enola pendant un entraînement de tir à l’arc | ©Twitter @EnolaHolmes00

Du même réalisateur que FleabagEnola Holmes en calque certains choix cinématographiques, récurrents dans la production de Harry Bradbeer. Très indépendante et séditieuse des règles que la société lui impose, la jeune Holmes semble également ne pas vouloir se soumettre aux préceptes du tournage. Avec ses récurrents clins d’œil  à la caméra, Enola brise le quatrième mur et essaie de sympathiser avec les spectateurs. Malheureusement, cela ne peut marcher que si nous sommes des teenagers aux prises avec notre premier béguin secret. 

En plus de deux heures, le film nous submerge d’une quantité disproportionnée d’éléments sans suite, sans prendre soin de développer plus profondément ses causes. Dans le cadre historique d’une Angleterre victorienne, la protagoniste voit pour la première fois la capitale, après 16 ans passés à la campagne avec sa mère. Londres est bouleversée par l’imminent vote du Reforme Act, qui pourrait déterminer la concession du suffrage universel. Les idéaux féministes sont revendiqués dans le film de façon très superficielle et sans aucune ambition de rétrospective. 

Enola à Londres avec le jeune Lord Tewksbury | ©Melty.fr

Intrigue classique du genre, Enola exhibe ses qualités d’investigation et d’intuition comme son plus célèbre frère, qui reste pour l’occasion cantonné dans un coin, dans un personnage presque inexistant. Confrontée à la disparition soudaine de sa mère et mentor, la fille est aussitôt impliquée dans la fuite d’un jeune garçon : le Lord Viscount Tewksbury. L’histoire prend tout de suite une dérive aussi romantique qu’insipide, qui vole des précieuses minutes à l’intrigue en faisant de l’enquête un élément d’arrière plan. 

Avec des scènes d’action qui frôlent l’irréalisme et quelques inexactitudes historiques, le film n’arrive pas à convaincre le public adulte. Une fraîche interprétation de Millie Bobby Brown et un cast remarquable (Helena Bonham Carter est Eudoria, la mère d’Enola) ne résultent pas suffisants à démarquer l’histoire du cliché de ses – nombreux – prédécesseurs. Ce qui en dérive est produit conventionnel et dépourvu d’étincelles, un film qui se laisse regarder mais qui va bientôt disparaître de nos mémoire. Et ce ne serait point grave. 

Giulia Pandolfi

Image à la une : Enola Holmes dans une scène du film, entre ses deux frères Sherlock y Mycroft | © Milenio.com

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: