MARRIAGE STORY : UN DIVORCE VIDE D’ÉMOTION

Produit, écrit et réalisé par Noah Baumbach, Marriage Story a été encensé par la critique et a fait fureur aux Oscars avec 6 nominations incluant Meilleur Scénario Original, Meilleur Acteur, Meilleure Actrice et Meilleur Film. Ces nominations nous laissent tout de même perplexes.

Il semble que les œuvres semi-autobiographiques du réalisateur sont celles qui lui garantissent le succès. La dernière nomination aux Oscars pour Baumbach date de 2005 avec le Meilleur Scénario Original pour Les Berman se séparent, inspiré de son enfance à Brooklyn et du divorce de ses parents. Dans Marriage Story, Baumbach s’inspire de son propre divorce avec l’actrice Jennifer Jason Leigh. Il raconte alors celui de Charlie (joué par Adam Driver), metteur en scène à New York et Nicole (joué par Scarlett Johansson), qui souhaite retourner à Los Angeles après avoir quitté Hollywood pour son mari. S’en suit une bataille acharnée pour la garde de leur fils.

Bande annonce – Marriage Story © Netflix

Un film trop plat

L’aspect autobiographique du film donne une image réaliste d’une scène que nous avons vue et revue. New York, Los Angeles, Broadway, Hollywood, Baumbach refuse de donner un portrait romantique de ce milieu. Son but n’est pas de vendre du rêve mais bien de dépeindre la réalité du divorce. Le film reste alors très sobre ce qui joue finalement contre lui. Marriage Story est une histoire lente où rien ne se passe. La seule et unique dispute jouée par Johansson et Driver ne sauve pas le film de sa monotonie.

Marriage Story - Scarlett Johansson et Adam Driver
Nicole (Scarlett Johansson) et Charlie (Adam Driver) dans Marriage Story © Netflix

Une alchimie absente

Pour aborder ce divorce, Baumbach nous montre d’abord ce qui a mené ce couple à se déchirer. Par exemple, Nicole a fait trop de sacrifices pour un mari égoïste comme Charlie qui ne lui a jamais rendu la pareille. Il l’a aussi sans doute trompée. Mais une question nous vient en tête en les regardant se séparer : pourquoi Charlie et Nicole se sont-ils mariés ? Baumbach ne réussit pas à nous faire croire à leur début heureux. Les acteurs ont tellement peu d’alchimie qu’il est difficile de comprendre comment leur histoire d’amour a commencé. Pour un film sur le divorce, le public n’a droit qu’à une seule réelle dispute explosive qui ne convainc personne, mais les acteurs principaux nous supplient d’y croire. Leurs nominations aux Oscars nous laissent abasourdis. Johansson pleure à tout va, ce qui peut surprendre le spectateur qui ne l’a vue que dans des rôles glaciales ces 10 dernières années (Marvel, Lucy, Ghost in the Shell). Driver montre les mêmes capacités d’acteur qu’il a montré dans Star Wars, les crises de Charlie sont indissociables des caprices de Ben Solo.

Laura Dern joue Nora Fanshaw dans Marriage Story © Netflix

La méchante avocate féministe sauve le coup.

Le jeu électrique de Laura Dern est la seule chose qui réussit à briser le rythme glacial de Marriage Story. C’est avec l’entrée en scène de Nora Fanshaw, l’avocate de Nicole, que l’intrigue démarre réellement. C’est grâce à elle que Nicole prend conscience de tous les sacrifices qu’elle a faits. Laura Dern nous livre aussi le monologue le plus excentrique et percutant du film. Cela dit, il faudra d’abord passer par les premières 96 minutes avant de pouvoir en être témoin.

Pour ceux qui sont prêts à les traverser, rendez-vous sur Netflix.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: