Coupe du monde 2018: Mais où est passée la France « black-blanc-beur »?

Trevor Noah (‘The Daily Show’) faisant le salut « Wakanda Forever » du film ‘Black Panther’, au lendemain de la victoire des Bleus, le 17 juillet 2018. – © Comedy Central

Le présentateur du Daily Show, Trevor Noah, s’est attiré les foudres de l’ambassadeur français en pointant du doigt les racines africaines d’une majorité de joueurs de l’Équipe de France. Une réaction étonnante au regard du slogan de 98.

Moscou, Stade de Luzhniki, 15 juillet 2018.
Une explosion de joie retentit depuis le banc de touche français tandis que l’arbitre donne le coup de sifflet final. Dans les tribunes, une vague d’excitation s’élève parmi les supporters français. Remplaçants et coachs se jettent sur le terrain. On se serre dans les bras les uns les autres alors que chacun arrive à l’incroyable réalisation : La France a gagné la finale de la Coupe du Monde de football face à la Croatie 4 buts à 2 et est championne du monde.

En France, les rues sont bientôt submergées par un flot de personnes d’origines diverses, toutes enivrées par le sentiment d’être « sur le toit du monde ». La nouvelle d’une victoire bleu-blanc-rouge se propage peu à peu dans les médias du monde entier. A la télévision américaine, le présentateur du Daily Show, Trevor Noah, s’exclame avec fierté, le lendemain de la finale : « Je suis trop content! L’Afrique a gagné la Coupe du Monde ! »

Accusations de racisme

Sur les réseaux sociaux, c’est une déferlante de critiques françaises qui s’abat aussitôt sur le présentateur : « Tellement raciste, vous devriez avoir honte », s’indigne l’animateur de France 2 Nagui sur Twitter. Un sentiment d’exclusion partagé par plusieurs athlètes français comme les basketteurs Evan Fournier et Nicolas Batum. La polémique prend une ampleur inattendue lorsque l’ambassadeur français, Gérard Araud, en vient lui-même à exprimer son désaccord : « La France est en effet un pays cosmopolite, mais chaque citoyen français fait partie de l’identité française et ils appartiennent ensemble à la nation française », réaffirme t-il dans une lettre ouverte adressée à Trevor Noah, le jour suivant ses déclarations.

Il faut dire qu’à l’étranger, la couleur de peau des footballeurs français alimentait déjà les débats depuis plusieurs semaines. Propos italiens ouvertement racistes, déclarations douteuses en provenance du banc croate et discours anti-français du Président vénézuélien Nicolas MaduroDes commentaires qui visaient, a minima, à remettre en question la légitimité de l’Équipe de France. Un sentiment visiblement partagé par les principaux intéressés à l’image de Benjamin Mendy, qui répondait le 17 juillet à un tweet maladroit de Sporf.

Incompréhension américaine

Malgré la polémique, Trevor Noah persiste et signe. « Pourquoi ne peuvent pas t-il être les deux ? » s’interroge l’animateur d’origine sud-africaine, qui se défend avoir tenu des propos racistes : « Je ne dis pas [qu’ils sont africains] de manière à les exclure de leur identité française, mais j’utilise plutôt cela pour les inclure dans mon identité africaine », se justifie t-il sur le plateau de son émission, le 18 juillet.

Il semble que sur les questions d’appartenance, la France et les États-Unis aient bien du mal à se comprendre. Dans l’hexagone, les références à la couleur de peau semblent déranger : En juillet 2018, le Parlement vote en parallèle de la Coupe du Monde – et à l’unanimité – la suppression du mot « race » de l’article 1 de la Constitution. Plus largement, les statistiques ethniques sont interdites depuis le passage de la loi « Informatique et libertés » de 1978. Côté américain, en revanche, la Constitution prévoit un recensement de la population tous les dix ans… Recensement sur critères de couleur de peau, notamment, puisque les participants sont tenus de d’indiquer leur « race » sur un formulaire. Une catégorisation extrêmement rigide et sans fondement biologique qui permet néanmoins de mettre en évidence d’éventuelles inégalités raciales. Un avantage qu’avait également relevé la « loi Hortefeux » de 2007, en France, qui proposait alors la « conduite d’études sur la mesure de la diversité des origines des personnes, de la discrimination et de l’intégration ». Une mesure finalement jugée inconstitutionnelle par le Conseil constitutionnel et retirée du projet de loi.

La fin de la génération « black-blanc-beur » ?

Mais alors, 1998-2018 : Qu’est-ce qui a changé ? La question s’impose si l’on repense au slogan « black-blanc-beur » de la première victoire des Bleus. A l’époque, « le multiculturalisme de l’équipe de football était célébré » ; Aujourd’hui, « il est balayé », remarque Crystal Marie Fleming, spécialiste des questions raciales à l’Université Stony Brook. Montée de l’extrême droite, durcissement de la droite traditionnelle et des discours sur l’identité nationale, attentats de 2015, etc. Plusieurs facteurs semblent expliquer le changement de cap de la France dans son discours sur la diversité.

Pourtant, dans la rue, la France black-blanc-beur est bien là. C’est pour célébrer la réussite d’une équipe à son image qu’une partie d’elle a pris la peine de quitter ses banlieues pour s’installer, le temps d’une soirée, au pied de la tour Eiffel où était installée la fan zone. “Il y a des personnes de toutes origines », témoigne un supporter. « C’est à l’image de la France – une équipe qui est représentative de la France aujourd’hui », dit-il, évoquant au passage ses origines espagnole. Demain, les débats sur l’immigration et le port du voile reprendront sûrement, et avec eux, les tensions entre un pouvoir centralisé savant et des banlieues mutiques. Mais, le temps d’un instant, c’est d’une même voix que l’on entend résonner La Marseillaise sur le Champ-de-Mars. Aller la France.

Mélanie Russeil

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :