La représentation de vulve « sans filtre » n’échappe pas aux critiques : L’Origine du monde de Courbet en est la preuve

Le tableau L’Origine du monde de Gustave Courbet est une autre représentation explicite du sexe féminin. En 150 ans d’existence, il n’a jamais cessé d’être une source de scandale.

L’Origine du monde de Gustave Courbet est la preuve que l’envie de représenter la vulve n’est pas nouvelle. Cependant, ce fascinant éloge du sexe féminin n’a pas toujours été présenté dans un lieu aussi honorable que le Musée d’Orsay. Cette vulve, comme les autres, a dû être cachée pendant des décennies. Bien que les notions de moralité et d’interdit aient évolué depuis sa création, le tableau continue d’être au centre de polémiques et scandales encore aujourd’hui.

Peint en 1866, ce tableau  n’a pu être admiré par le public qu’en 1995, date de son entrée au musée d’Orsay. Il a été commandé pour une collection érotique privée de Khalil-Bey, un diplomate turc, et a ensuite fait partie d’une collection privée du psychanalyste Jacques Lacan. Inutile de dire que le réalisme saisissant du tableau le rendait trop audacieux et scandaleux au moment de sa création : il représente le sexe et le torse d’une femme allongée et nue.

Contrairement à ce que l’on s’attend à voir, tout ce qui se trouve au-dessus des seins et en dessous des cuisses est recouvert de draps ou est invisible. A l’époque, cela a suscité des interrogations sur l’identité de la femme représentée : la célèbre vulve appartenait-elle à sa muse Joanna Hiffernan ou à une autre femme ? Le fait que beaucoup se soient demandé s’il s’agissait d’un fragment d’un tableau plus grand, et ce à plusieurs reprise, en dit beaucoup sur la place du sexe féminin dans le monde et dans l’art. On se demande pourquoi il est si difficile de croire que la vulve puisse être le sujet principal d’une peinture.

En revanche, en 1989 la plasticienne française Orlan a peint le pendant masculin et phallique de ce tableau. Elle le nomme L’Origine de la guerre, en présentant « le pouvoir souverain » du phallus et évoquant la guerre entre les sexes. Plus tard, en 1994, Jacques Henric a choisi L’Origine du monde comme couverture de son livre Adorations perpétuelles, ce qui a provoqué un nouveau scandale. De nombreuses librairies ont été contraintes de le retirer de leurs vitrines. Enfin, en 2014, un autre événement a mis en lumière le tableau : l’artiste et performeuse Deborah de Robertis s’est assise devant le tableau exposé au musée d’Orsay et elle a exhibé son vagin devant les visiteurs, en imitant la peinture. Elle a rapidement été emmenée par la police, mais c’était sans aucun doute un pas en avant dans sa carrière.

Ayant cela à l’esprit, le problème principal semble se situer dans le réalisme de Courbet, qui le rapproche de la qualité d’une photographie. En parlant de la peinture même aujourd’hui, le terme qui revient souvent est « pornographique ». D’une part, avec toute la liberté d’expression, il est assez choquant de voir cette critique pour qualifier une œuvre d’art. D’un autre côté, les réactions face à l’oeuvre, nous disent beaucoup sur l’époque dans laquelle nous vivons et des contextes qui prévalent encore dans la représentation du corps féminin.

Suivant la même idée, Facebook a désactivé le compte de Frédéric Durand-Baïssas, un professeur français, qui avait publié une photo du tableau de Courbet sur son mur. Un procès de sept ans a pris fin le mois dernier, sans qu’aucune pénalité ne soit requise pour Facebook, car l’utilisateur avait l’option de créer un autre compte. C’est le dernier scandale en date autour de cette vulve peu discrète.

Le sexe féminin ne peut donc pas être représenté de manière réaliste et sans embellissement sans provoquer diverses réactions et oppositions. À l’heure où les droits des personnes sont toujours revendiqués partout dans le monde, c’est une bataille qui reste à mener pour de nombreuses femmes.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: