“Camp Fire” et changement climatique: Trump se trompe encore

L’incendie le plus meurtrier qui frappe la Californie, rappelle à quel point il est urgent d’agir contre le réchauffement climatique. Le président des États Unis ne semble pas remettre en cause les dangers de ce phénomène, qui empire et inquiète toujours de plus en plus. 

Voiture brulées, maisons détruites, flammes meurtrières, corps carbonisés… La ville de Paradise est méconnaissable après avoir été frappé par l’incendie le plus meurtrier de l’histoire de la Californie depuis une semaine. Trump c’est rendu sur place samedi dernier pour soutenir les victimes de ces flammes destructrices. Lorsque que les journalistes le questionne sur la responsabilité du réchauffement climatique, celui ci à confirmé son scepticisme sur le sujet: « Non, non, j’ai un avis tranché. Je veux un super-climat et nous allons l’avoir ». Une réponse qui en laisse perplexe plus d’un, à croire que cette réponse a été donné par un enfant de six ans. Il y a quelques jours, il avait pourtant déclaré que le réchauffement avait “peut-être contribué un peu” aux incendies californiens. Comme à son habitude, le président a tenu des propos polémiques en accusant la mauvaise gestion des forêts par les autorités de Californie. Pourtant ces forets sont sous le contrôle de Washington. Il a menacé de réduire le budget de 2 milliards de dollars destiné à la lutte contre les incendies.

Une enquête est en cours pour connaître les causes exactes de cet incendie meurtrier.Des lignes électriques à haute tension mal entretenues pourraient avoir causé l’incendie. Mais avec la sécheresse très présente en Californie depuis plusieurs années, l’augmentation des températures, les vents secs et violents qui attisent les flammes… Tout porte à croire que le changement climatique est le suspect numéro 1 dans cette affaire. Avec 60000 hectares détruits dans le nord de la Californie, 1000 personnes disparues et une soixante dizaine de morts pour l’instant, le bilan continue de s’alourdir. Près de 9000 pompiers sont mobilisés pour essayer de maitriser les flammes qui ont poussé des dizaines de milliers de personnes à quitter leur lieux de résidence. La plupart des habitants sont âgés et en situation de pauvreté.

640_000_1au6w3
A Paradise, ville de Californie, les habitations sont complétement détruites et de nombreuses personnes restent introuvables. ©
Noah Berger

Les tristes records continuent de s’enchainer en Californie. Huit incendies ont eu lieu en Californie depuis les années 2000, dont quatre depuis 2012. Ces catastrophes qui s’enchainent démontrent l’impuissance des États Unis à agir contre les dangers climatiques. Ce bilan destructeur poussera t-il enfin le pays à agir et à remettre en cause leur politique sur l’environnement ? Même avec ce nouvel incendie destructeur, Trump ne semble toujours pas prendre la menace au sérieux. Pourtant l’urgence est là. La température moyenne de la surface du globe a augmenté d’1°C.  Nous sommes sans défense face à des catastrophes de cet ampleur, alors que se passera t-il face à des dangers causés par 2°C supplémentaire. Si les États Unis ne prennent pas des mesures concrètes, c’est ce qu’il se passera car sans l’aide de la première puissance économique mondiale, les améliorations seront impossible.
Les autorités californiennes laissent déjà entendre que la ville de Paradise, parmi d’autre, ne pourra pas être reconstruite, laissant les habitants sans foyers.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: