Ici Et Ailleurs – Toujours Comme à la Maison

La compagnie Airbnb a complètement changé nos habitudes. Elle nous a offert une nouvelle manière de séjourner, souvent à la limite de l’acceptable. Pour son dixième anniversaire, la compagnie fait face à plusieurs défis mais semble être déterminée à les surmonter.

Airbnb fête son dixième anniversaire cette année et 31 milliards de chiffres d’affaire. Fondée en 2008, cette compagnie basée à San-Francisco dirige un réseau de plus de quatre millions d’appartements et de maisons dans 191 pays dans le monde (selon le site internet officiel de la compagnie). L’augmentation du nombre de compagnies aériennes « low-cost », et le vaste choix des appartements et des maisons louables dans les grandes villes et dans les campagnes, présentent Airbnb comme l’option d’hébergement la plus commode et abordable dans notre pays et à l’étranger.

Malgré les péripéties, la compagnie persiste ! Récemment, elle a même lancé son nouveau service : Airbnb Plus. Il s’agit d’une plateforme nichée au sein du site internet de la compagnie qui propose des adaptations spécifiques aux besoins des clients (des maisons pour célébrer une lune de miel, des maisons pour les retraites, appartements au bord de la mer, résidents de relaxation et bien plus encore).

Quelques scandales relatifs à la compagnie ont été publiés : des hôtes ont bafoué l’intimité de leurs clients lors de leurs séjours. Des clients qui ont gravement vandalisé l’appartement dans lequel ils ont séjourné. Le refus de certains propriétaires de louer leurs maisons aux clients de certaine couleur de peau a fait de la mauvaise publicité à la compagnie, qui a dû mener une enquête.

Airbnb s’est retrouvée également au centre de plusieurs litiges à New-York, Berlin, Paris et d’autres villes. À New-York, par exemple, quelques règles de logement et le code des bâtiments de la ville ont rendu la location sur Airbnb presque impossible et très souvent illégale. Dans beaucoup de villes dans le monde la sous-location, sans l’autorisation du propriétaire, est interdite. En cas de manquement, le bail sera alors considéré comme nul et non avenu. Les propriétaires qui louent leur bien sur le site, doivent également déclarer les revenus de la location aux autorités fiscales et payer les impôts qui correspondent. Beaucoup de propriétaires ne se conforment pas à la loi et ne déclarent pas ces locations.

Autre phénomène auquel donne naissance la plateforme : aux cœurs des villes, certains entrepreneurs immobiliers ont acheté des bâtiments entiers uniquement destinés à la location sur Airbnb. Même si les locations sont légales, ces appartements ne sont pas occupés par les habitants locaux de la ville mais par des touristes. Ainsi, le concept des « habitants locaux qui vous montreront les coups de cœur de la ville » est brisé. Au-delà, la disponibilité des appartements louables pour les locaux diminue et entraîne l’augmentation des prix car la demande augmente et l’offre diminue. En Australie et dans quelques états d’Amérique, Airbnb a cassé le marché des hébergements type motel. Cette plateforme, qui a poussé les gens à louer de moins en moins des chambres d’hôtel, souvent coûteux, s’est retrouvée au cœur d’une affaire juridique, car certains hôtels ont manifesté leur mécontentements et indignations suite à la baisse des clients.

Airbnb
Malgré un chiffre d’affaire faramineux, la plateforme ne compte pas en rester là et nous réserve encore de beaux séjours en perspectives

Naturellement, d’autres entreprises concurrentes ont été fondées pendant cette décennie. Malgré la compétition, Airbnb reste en tête. Par exemple, Mister Airbnb est une plateforme fondée en 2014 par des entrepreneurs français. Elle regroupe des hôtes et des clients faisant partie de la communauté LGBTQIA (Lesbiennes, Gays, Bi Transgenres, Queer, Intersexe et Allié). Certains se sentent plus à l’aise à l’idée de louer des appartements aux membres de leurs communautés. Un autre exemple est onefinestay, une autre plateforme fondée en 2009. Elle propose des appartements et maisons hauts de gamme. Contrairement à Airbnb, cette plateforme prend en charge tous les services subsidiaires autour de la location : ménage, accueil, offre des smartphones aux clients et beaucoup plus.

Ce n’est pas fini. Malgré un chiffre d’affaire faramineux, la plateforme ne compte pas en rester là. Son Directeur Exécutif, Brian Chesky, est convaincu qu’avec plus de 300 millions de voyageurs dans le monde entier, la compagnie atteindra des sommets plus hauts. Dans le futur, la compagnie pourrait optimiser sa plateforme au point de proposer toutes les réservations annexes : vols, restaurants, taxis, etc. Comme une agence de voyage ! Airbnb nous réserve encore de beaux séjours en perspectives…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: