Une belle expérience

Capture d’écran 2015-11-04 à 11.23.46Du lundi 2 novembre au mardi 3 novembre 2015 s’est déroulé, à l’université Paris 8, le premier colloque des étudiant-e-s MC2L, intitulé Communautés, Communities, Comunidades. Il s’agissait, pour les étudiant-e-s de M2, de rendre compte, en une quinzaine de minutes, de leur mémoire de projet tutoré, réalisé en M1 autour du thème des communautés, choisi pour deux ans par l’équipe pédagogique.

Pendant ces deux journées denses (17 communications), la grande variété des sujets abordés et l’investissement dynamique des communiquant-es a maintenu l’attention et l’intérêt du public qui rassemblait la totalité des deux promotions et la plupart des enseignant-e-s du Master.

IMG_0839

La dimension identitaire associée à la notion de communauté a donné lieu à de multiples déclinaisons : revendication d’une identité (les Afro-américaines à travers la coiffure, les LGBT dans le cinéma latino-américain), réappropriation d’une mémoire niée (les femmes aborigènes d’Australie), question de l’appartenance religieuse (les mennonites) et culturelle (les jeunes maghrébins de France) ou affirmation parfois agressive d’une appartenance exclusive (le phénomène Straight Edge), voire violente (les clubs de supporters de football en Argentine).

IMG_0835

Mais la communauté a également été envisagée sous un angle institutionnel (l’intercommunalité, l’Institut français de Barcelone), social ou associatif (les communautés de quartiers), politique (les communautés d’électeurs) et historique (les afro-asiatiques issus de la guerre d’Indochine). Trois communications se sont par ailleurs intéressées à l’émergence plus récente de nouvelles communautés à travers les réseaux sociaux (les fans des séries Friends et Futurama) essentiellement virtuelles mais pas seulement, comme le prouve le mouvement Hallyu autour de la culture coréenne.

IMG_0829

Enfin, deux communications issues de mémoires réalisés en 2013-2014, alors que le thème retenu était « hybridation », ont porté sur les phénomènes d’hybridation dans l’art latino-américain.

On peut regretter que certains des sujets aient été choisis en dehors des aires hispaniques et anglo-saxonnes, qui définissent l’identité du master, et que le recul critique n’ait pas toujours été au rendez-vous, mais le public étudiant, très actif et attentif, n’a pas hésité à questionner certaines affirmations un peu rapides et à engager des débats fructueux.

IMG_0837

La grande majorité des intervenant-e-s a fait preuve d’un grand professionnalisme en sachant dominer le stress de cette première épreuve du feu avec brio, et en faisant preuve d’une très bonne maîtrise de la communication orale. Les interventions ont été vivantes et agréables grâce à des présentations visuelles, souvent remarquables.

IMG_0828

Au final, une belle expérience qui prouve, une fois de plus, que les étudiant-e-s de MC2L sont pleins de ressources, motivé-e-s et capables de se surpasser !

Pascale Thibaudeau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :